bonnes résolutions alimentaires

Bonnes résolutions alimentaires : 10 idées pour 2018 !

Et si nous prenions quelques bonnes résolutions alimentaires ensemble cette année ?  Car une nouvelle année c’est aussi un nouveau départ, une possibilité de reprendre à zéro, de voir à chaque fois plus grand que l’année qui vient de s’écouler. Et chaque année, on prend de nouvelles bonnes résolutions que l’on tient plus ou moins longtemps.

La résolution a en fait plutôt mauvaise réputation, pourtant elle symbolise avant tout la volonté (après réflexion) d’accomplir quelque chose de bon pour soi !

Ce que je vous propose dans cet article, c’est 10 bonnes résolutions alimentaires à prendre en 2018. Pas question pour autant de toutes les prendre en même temps mais plutôt d’en choisir une ou deux qui auront le potentiel d’améliorer un peu votre quotidien et votre rapport à l’alimentation. Une ou deux qui vous donneront le sentiment de faire quelque chose de bon pour vous.

 

1. Bonnes résolutions alimentaires : Et si vous vous mettiez à boire 8 grands verres d’eau par jour ?

Plutôt raisonnable comme résolution non ? Pourtant, nous sommes en fait très très nombreux à ne pas boire suffisamment d’eau au quotidien. Résultats : manque d’énergie, coups de fatigue, teint pâle bouche sèche et estomac qui tiraille. Sans compter qu’une diurèse insuffisante (= pas assez pipi), peut mener à d’autres petits désagréments comme la mauvaise élimination des déchets de l’organisme ou encore des infections urinaires répétitives ! Alors si c’est votre cas, cette année on prend une bonne résolution et on se force à boire 8 grands verres d’eau par jour. On se force, au début. Parce qu’en réalité plus vous allez boire et plus votre organisme réclamera son quota d’eau quotidien !

 

2. Bonnes résolutions alimentaires : En 2018, réduisez votre consommation de sucre blanc !

Le sucre blanc est un poison pour l’organisme (je vous l’expliquais ici). Cette année si vous voulez faire un vrai geste santé alors limitez le sucre blanc de votre alimentation. Rapidement votre peau deviendra plus nette, votre digestion bien meilleure et votre humeur au beau fixe. Dés ce début d’année, on prend quelques mesures qui font du bien :

  • Arrêter de mettre du sucre dans son café ou dans son thé
  • Entre les repas, opter pour des fruits et/ou oléagineux
  • Remplacer sodas et jus industriels par de l’eau ou des smoothies faits maison
  • Lire les étiquettes des produits industriels pour vérifier qu’il ne soit pas plein de sucre !
  • Cuisiner ses desserts soi même
  • Remplacer aussi souvent que possible le sucre blanc par du miel (dans les yaourts par exemple).

En définitif, prendre de bonnes résolutions alimentaires c’est tout bon niveau santé !

 

3. Bonnes résolutions alimentaires : Mangez « beau » !

 

bonnes résolutions alimentaires

 

Cette résolution peut être très intéressante à prendre, en fait c’est aussi une des miennes. En 2018, on ne mange plus à la « va vite », on se respecte, on se chouchoute et on prend le temps de soigner la présentation de son assiette ! Comme un joli cadeau que l’on se fait à soi même. Honnêtement, ajouter quelques herbes fraîches à un plat, une rondelle de citron ou même quelques épices ça ne prend pas de temps. Mais ça change tout, ça nous rappelle simplement que cette année on fait attention à soi !

 

4. Un jus de citron pressé tous les matins à jeun

 

bonnes résolutions alimentaires

 

Si vous n’avez jamais tenté le rituel citron pressé à jeun c’est peut-être l’occasion. Ce petit rituel qui ne prend que quelques secondes permet de démarrer la journée du bon pied.

Un jus de citron pressé à jeun c’est :

  • Un concentré de vitamines et minéraux (Potassium, magnésium, calcium, vitamine B2, B9,A et E)
  • 190% des apports journaliers recommandés en vitamine C
  • Un coup de boost pour le système immunitaire et le système nerveux
  • Equilibrer le pH de l’organisme (et oui, le citron ça alcalinise)
  • Stimuler le système digestif
  • Purifier le foie
  • Nettoyer l’organisme des déchets
  • Etc, etc.

 

En bref, boire un jus de citron pressé à jeun ce serait dommage de s’en priver ! C’est une des bonnes résolutions à prendre en 2018.

 

5. Jamais de repas sans fruits et légumes

En 2018, mettez vous au vert ! Avec cette règle simple mais efficace : Je ne prendrai pas un repas sans légumes ou sans fruits. Malheureusement, nous sommes encore en retard sur notre consommation de fruits et légumes. Alors que pas un repas ne devrait se passer d’eux, nombreux sont ceux qui ont tendance à les zapper un peu facilement. Quelle que soit la forme (cru, cuit, purée, smoothie, etc.) : veillez à intégrer les végétaux à chacun de vos repas. Meilleure digestion, contrôle du poids, hydratation, apport en nutriments et en fibres … les bienfaits sont nombreux !

 

6. Bonnes résolutions alimentaires : Une tisane tous les soirs !

Instaurer le rituel de boire une tisane tous les soirs a de nombreux avantages. Premièrement, les tisanes participent à l’hydratation au même titre que l’eau (ce qui n’est pas le cas du café, ni du thé qui ne sont pas absorbés de la même manière !). Si vous êtes un petit buveur d’eau cela peut vous permettre de maintenir une bonne hydratation !

Ensuite, selon les plantes que vous choisissez en infusion, la tisane peut avoir de nombreuses vertus : calme, régulation du transit, sommeil, etc.

Enfin, prendre la résolution de boire une tisane chaque soir permet de s’octroyer un temps « off » rien que pour soi, après une journée bien chargée. C’est le genre de moment cocooning dont on ne se lasse jamais !

 

7. Diminuez votre consommation de viande

En 2018, parmi les bonnes résolutions à prendre, il y a la diminution du nombre de repas carnivores par semaine ! Je vous expliquais dans cet article, pourquoi, nous nous portons mieux lorsque nous mangeons moins de viande ! Alors sans forcément devenir végétarien, cette année on réserve la viande à deux repas dans la semaine, le poisson à deux autres repas. Le reste du temps, on pense aux légumineuses, aux œufs et aux protéines végétales pour se régaler !

 

8. Bonnes résolutions alimentaires : Ne mangez que de saison

Ah… Vous commencez à savoir à quel point je tiens à cette bonne résolution !! Vous n’avez que des avantages à consommer des végétaux de saison : budget, quantité de vitamines et minéraux, goût, respect de l’environnement, santé, etc.

Alors, comme je suis sympa voici un petit calendrier annuel des végétaux ! De toute façon si vous me suivez sur ma page Facebook vous savez que vous y avez droit tous les mois !

 

bonnes résolution alimentaires

 

9. Une petite séance de yoga par jour ?

Il n’y a pas que l’alimentation qui contribue au bien être, pourquoi ne pas prendre la résolution de faire une petite séance de yoga par jour cette année ? Vous n’aurez besoin que de 10 à 30 petites minutes. En plus de faire du bien au corps en l’assouplissant et en le raffermissant, le yoga est excellent pour le mental. Il permet de se relaxer, de déconnecter et de recharger les batteries quelle que soit votre humeur.

On trouve aujourd’hui des séances de yoga autour de nombreux thèmes : digestion, sommeil, relaxation, raffermissement, etc.

Je partage d’ailleurs avec vous une petite vidéo de yoga qui me semble bien à propos en ce début d’année 🙂 !

 

 

 

10. Et surtout … La star des bonnes résolutions alimentaires de cette année : Prenez du plaisir à manger !

Que vous ayez déjà choisi 1, 2 ou 3 bonnes résolutions dans la liste prenez celle ci aussi ! Quel que soit votre projet nutrition pour 2018, faites vous plaisir. Soyez indulgent avec vous même, savourez chaque repas passé en famille, prenez plaisir à partager vos repas, prenez plaisir à manger tout simplement ! Ne passez pas cette année 2018 à vous restreindre, à vous sentir frustré ni à culpabiliser. Prenez quelques bonnes résolutions et tenez-vous-y, faites vous accompagner par une diététicienne si besoin mais le reste du temps profitez de chaque instant que vous offre cette belle année 2018 !

 

J’espère que cet article vous a plu et vous servira à améliorer d’une manière ou d’une autre votre quotidien en ce merveilleux début d’année 2018. Souvenez vous qu’une résolution c’est avant tout un cadeau que l’on se fait à soi même en prenant une décision pour le meilleur. Cependant, soyez indulgent avec vous mêmes ! On ne prend pas 10 bonnes résolutions alimentaires à la fois. On en prend une ou deux, peut être trois, qui ont le potentiel de nous faire se sentir bien. Et c’est déjà beaucoup !

 

Pour finir, si entamer un suivi diététique fait aussi partie de vos résolutions, n’hésitez pas à faire appel à mes services de diététicienne en ligne ou à domicile. Je me ferai un plaisir de vous aider à atteindre vos objectifs en 2018 ! Pour plus d’infos c’est par ici 🙂

arrêt du tabac et prise de poids

Arrêt du tabac et prise de poids : comment l’éviter ?

« J’ai arrêté de fumer, j’ai pris 10 kilos ». Grand classique, et premier facteur d’échec à l’arrêt du tabac. Pourtant arrêt du tabac et prise de poids ne vont pas toujours de pair. On dit même qu’un fumeur averti a beaucoup plus de chances de ne pas prendre de poids lorsqu’il se décide à arrêter.

Autre bonne nouvelle : le mois sans tabac a commencé le premier novembre ! Je ne pouvais donc pas passer à côté de cette actualité sans vous écrire un article sur l’arrêt du tabac et la prise de poids. Pour cause, la prise de poids vient en tête des appréhensions et préoccupations lorsque l’on décide d’arrêter de fumer.

Bonne lecture et félicitations à tous ceux qui ont pris la décision de dire stop au tabac !

Arrêt du tabac et prise de poids : Une prise de poids automatique ?

Pour commencer, il est important de relativiser la prise de poids. En effet, elle ne concerne qu’1/3 des ex-fumeurs !! On considère qu’1/3 des ex-fumeurs prendra du poids à l’arrêt du tabac. 1/3 des ex-fumeurs restera stable : on entend par là une prise de poids inférieure à 3 kg et éphémère avec retour au poids normal en quelques semaines. A contrario le dernier 1/3 ne prend pas ou perd du poids lors de l’arrêt du tabac.

La réalité est que l’on se focalise toujours sur les témoignages qui font peur et que l’on fait l’impasse sur ceux qui devraient nous rassurer.

Ensuite, sachez que le fameux « j’ai arrêté de fumer, j’ai pris 10 kg » est un fait extrêmement rare et souvent non imputable au seul arrêt du tabac.

En effet, de récentes études menées sur des milliers d’individus ont démontrées que la prise de poids moyenne après 10 ans d’arrêt est de 4,7kg (seulement). Encore une fois, ces chiffres sont à relativiser étant donné qu’en vieillissant, que l’on soit fumeur ou non, nous avons tous tendance à prendre du poids.

Il se pourrait donc que la prise de poids à l’arrêt du tabac soit largement dramatisée. Cependant, elle est un risque. C’est pourquoi, il est important d’en comprendre les mécanismes pour mieux l’éviter.

arrêt du tabac et prise de poids

Arrêt du tabac et prise de poids : Pourquoi certains grossissent ?

Il n’y a pas de généralité, pourtant on observe souvent plusieurs causes combinées lorsqu’il y a une prise de poids post tabac.  Parmi les causes les plus fréquentes, on retrouve :

  • La cause métabolique : En effet, fumer 20 cigarettes par jour fait brûler à l’organisme 200 à 250 kcal supplémentaires. La nicotine augmente la dépense énergétique quotidienne. C’est pourquoi les fumeurs sont souvent en sous poids par rapport aux non fumeurs avec un poids moyen inférieur de 2 kilos.

 

  • L’effet « coupe faim » de la cigarette.
  • Le retour du goût et de l’odorat : après seulement quelques jours d’arrêt du tabac, les sens se remettent à fonctionner pleinement. En retrouvant goût et odorat, l’appétence est renforcée et le plaisir de manger aussi. L’ex-fumeur a alors tendance à manger un peu plus qu’auparavant.
  • Le transit est fortement ralenti : c’est une des plaintes qui revient le plus souvent. La nicotine agissant comme un accélérateur de transit, lorsque l’organisme en est privé il se met à ralentir. Il lui faut alors réapprendre à fonctionner naturellement, ce qui prend du temps. On peut facilement observer une prise d’1 à 2 kg imputable à la bonne élimination intestinale.
  • La compensation de la gestuelle par le grignotage : c’est surement l’effet le plus connu et redouté de l’arrêt du tabac. Ces compensations sont en générales inconscientes et puissantes avec un fort besoin de s’occuper la bouche. On note aussi une tendance à compenser par des aliments sucrés ce qui s’explique en fait très bien. Le sucre permet la stimulation de neurotransmetteurs aux effets anti stress. Les mêmes que ceux stimulés par la nicotine.

En prenant en compte tous ces facteurs on a une bonne longueur d’avance. En effet, si l’on sait que l’organisme va brûler moins de calories, éliminer moins bien et tenter de compenser, il est plus facile d’éviter de tomber dans le piège.

Arrêt du tabac et prise de poids : 7 astuces pour ne pas grossir

Préparez votre arrêt du tabac

arrêt du tabac et prise de poids

On constate globalement que les personnes qui ont planifié et organisé leur arrêt du tabac sont celles pour qui la prise de poids est la moins importante. En se renseignant et en prenant conscience des effets de la nicotine sur l’organisme il est plus facile de lutter contre la prise de poids. Je recommande également de ne pas multiplier les sources de stress. Envisagez votre arrêt du tabac lorsque vous vous sentez bien dans votre peau. Vous pouvez aussi, dans l’idéal, perdre 1 ou 2 kilos au préalable. De cette manière et avec cette marge de 1 à 2 kg vous aurez toutes les raisons d’être plus serein lorsque vous serez décidé à arrêter.

Arrêt du tabac et prise de poids : Soyez indulgent

Il se peut tout à fait que malgré les précautions prises vous preniez 1 à 3 kg dans les semaines suivant l’arrêt du tabac. Et si ce n’est jamais agréable, il faut pourtant relativiser cette prise de poids. Vous pourrez toujours très facilement perdre 2kg, ça ne doit en aucun cas être un frein à votre motivation. Je vous conseille de vous fixer un poids objectif maximum. Par exemple si vous avez un poids de forme de 52kg, dites vous qu’en deçà de 55kg : tout va bien ! Je déconseille au contraire de tenter un régime en même temps que votre arrêt du tabac. Chaque chose en son temps, c’est en additionnant les sources de stress que vous risquez la rechute. Dans la majorité des cas, les quelques kilos pris s’envolent naturellement dans l’année suivant l’arrêt du tabac.

Arrêt du tabac et prise de poids: Restructurez vos repas

arrêt du tabac et prise de poids

L’arrêt du tabac doit être l’occasion de réorganiser vos repas. En effet, les fringales étant plus fréquentes et les repères un peu chamboulés l’alimentation doit être adaptée à cette nouvelle vie sans tabac. Je recommande de manger moins mais plus souvent. Par exemple, mangez votre fruit du midi en milieu d’après midi. Attention, il faut manger plus souvent mais pas n’importe quoi. On oublie les sucreries, les biscuits et on pense aux fruits ou aux céréales complètes. Sans augmenter l’apport en calories, ce fractionnement permet de limiter les compensations alimentaires.

Arrêt du tabac et prise de poids : Prenez soin de votre transit

Nous l’avons vu précédemment, le transit est un problème récurrent lorsque l’on décide d’arrêter de fumer. Et comme il vaut mieux prévenir que guérir, n’attendez pas que la constipation s’installe et préoccupez-vous-en tout de suite. On veillera donc à boire au minimum 2 litres par jour et à consommer suffisamment de fibres au quotidien. Je vous invite à lire cet article entièrement dédié à ce sujet !

A l’arrêt du tabac et prise de poids : Bougez !

arrêt du tabac et prise de poids

Puisque l’on sait que sans tabac l’organisme dépense 200 à 250 kcal de mois par jour, il faut les compenser. Pour cela, rien de mieux que de bouger un peu plus. Vous allez récupérer de l’énergie et du souffle, il n’y a pas d’excuses pour ne pas en profiter !

Pour idée, 250 kcal ça équivaut à :

  • 30 minutes de fitness
  • 30 minutes d’aquagym
  • 1heure de marche
  • 25 minutes de vélo
  • 30 minutes de course à pied
  • 15 minutes de HIIT

Bien sûr, c’est une moyenne, chaque organisme est différent. En revanche, en prenant les escaliers, en marchant chaque jour pour aller au travail et en intégrant quelques séances de sport à votre quotidien vous n’avez aucune raison de prendre du poids !

Arrêt du tabac et prise de poids : La décision d’une hygiène de vie globale

Arrêter de fumer c’est vouloir une vie de meilleure qualité sur le long terme. En prenant cette décision, vous avez décidé de prendre soin de vous. Et cette décision a encore plus d’impact si vous l’inscrivez dans une démarche globale. Dont l’alimentation fait forcément partie. Prenez de nouvelles habitudes alimentaires en essayant de bannir les aliments qui vous veulent du mal (plats industriels, fast-food, sucre, etc.). Au contraire, prenez soin de bien manger : des fruits et légumes à chaque repas, des aliments riches en fibres et en micro nutriments, etc. Votre corps va se débarrasser de ses toxines petit à petit et va de mieux en mieux absorber les nutriments. C’est l’occasion d’en profiter. Je vous invite à lire cet article pour faire le plein de micronutriments.

Prise de poids et arrêt du tabac : attention au grignotages !

Les envies de grignoter liées à l’arrêt du tabac évoluent par pic, correspondant au pic de manque de nicotine. Chaque pic dure environ 2 minutes. Il est important de prendre conscience que cela ne dure pas. Pendant ces pics de quelques secondes, occupez vous l’esprit !

Vous pouvez aussi boire un grand verre d’eau pour stimuler les mécanorécepteurs de l’estomac et ainsi contrer l’envie de manger (différente de la faim !).

Respirez bien fort et rappelez vous que c’est le manque de nicotine qui vous met dans cet état. Et que Manger ne résoudra rien. Chaque pic de manque vous rapproche de la victoire !

Vous pouvez également vous brosser les dents ou prendre une goutte d’huile essentielle de menthe dés que l’envie de manger apparaît. Le goût de menthe permet en général de faire passer l’envie de fumer et donc l’envie de grignoter.

Comme nous l’avons vu plus haut, restructurez vos repas et octroyez vous des collations si besoin. Un fruit ou un snack sain (plein d’idées sont disponibles dans cet article !).

En conclusion, j’espère que cet article vous aidera à y voir plus clair sur le lien entre arrêt du tabac et prise de poids. Retenez que la prise de poids à l’arrêt du tabac n’est pas une fatalité. Elle ne concerne qu’un tiers des ex-fumeurs et les fumeurs avertis bien souvent réussissent à ne pas prendre de poids à long terme. Cependant, elle reste un risque qu’il ne faut pas négliger. Pour cela, il existe quelques astuces à mettre en place au quotidien pour un sevrage décomplexé !

habitudes alimentaires

Habitudes alimentaires : 1 conseil nutrition par jour !

En matière d’alimentation, il n’est pas toujours simple de savoir comment opérer des changements positifs ! Il ne s’agit pas de bouleverser d’un seul coup toutes ses habitudes alimentaires, mais au contraire d’intégrer des réflexes simples qui font la différence. Aujourd’hui, je vous propose 7 conseils nutrition faciles à appliquer qui vous permettront de changer vos habitudes alimentaires pour le meilleur, et en toute sérénité. C’est un conseil nutrition par jour, pour une semaine en pleine forme !

 

Habitudes alimentaires : Bien mâcher et prendre le temps

Il faut 20 minutes à votre cerveau et à votre système digestif pour intégrer les messages liés à la prise alimentaire. En deçà de ces 20 minutes, on considère que la satiété n’a pas le temps de s’installer. C’est alors tout le système digestif qui est perturbé : envies de grignotage, somnolence après le repas, fatigue, ballonnements, etc.

De plus, on a tous tendance à manger beaucoup trop vite et à ne pas mâcher suffisamment les aliments, or la digestion commence dans la bouche grâce aux enzymes salivaires. Et si cette étape est zappée, vous pourriez avoir quelques soucis au niveau digestif.

Faites le test lundi ! essayez de mâcher 10 fois chaque bouchée et/ou de poser votre fourchette entre chaque. Vous vous rendrez compte à quel point nous manquons d’attention vis à vis de l’acte alimentaire.

 

habitudes alimentaires

 

Habitudes alimentaires : on éteint la télé !

Dans le même esprit, une étude Américaine a récemment démontré que les écrans ont une incidence directe sur notre manière de s’alimenter. En effet, dés lors que nous fixons notre attention sur la télé plutôt que sur ce que nous sommes en train de manger, nous mangeons 30 à 50% plus en quantité !

Un pourcentage qui sur le long terme peut faire beaucoup de dégâts…

Cette différence est due en partie aux messages de satiété qui n’ont pas le temps d’être intégrés à temps par le cerveau trop occupé à se distraire.

Faites le test mardi ! Essayez d’éteindre systématiquement la télé lorsque vous passez à table. En plus de favoriser la convivialité, cela pourrait vous permettre de manger mieux !

 

Habitudes alimentaires : De l’eau encore et toujours !

C’est très souvent que je me rends compte que le fait de boire de l’eau est loin d’être une évidence pour tout le monde. Pourtant, s’il y a bien une chose importante c’est l’hydratation. Boire 1,5 à 2 litres d’eau par jour permet à votre organisme de rester hydraté, d’éliminer les toxines, de nourrir les cellules et de maintenir un bon transit (entre autres). Le saviez vous ? A partir du moment où vous ressentez la soif, il est déjà trop tard votre organisme est déjà déshydraté et votre niveau de concentration diminué.

Faites le test mercredi ! Achetez une bouteille d’eau de 1,5 litre. Mettez vous au défi de la finir avant la fin de la journée. En moins d’une semaine vous aurez pris l’habitude ! Résultat, il vous sera de plus en plus facile de bien vous hydrater tout au long de la journée. Si vous avez du mal à boire de l’eau pure, vous pouvez alterner avec des thés, tisanes, eau citronnée et eaux infusées.

 

habitudes alimentaires

 

Habitudes alimentaires : La règle des 80 %, satiété et compagnie

Cette règle est originaire de l’île d’Okinawa. C’est la base de l’alimentation de cette île réputée pour la longévité de ses habitants. Le principe est simple, il suffit de ne pas manger jusqu’à satiété. On s’arrête lorsque l’on estime avoir atteint les 80% de satiété. C’est à dire lorsque l’on se sent juste bien, que l’on a plus faim sans avoir l’estomac plein pour autant. Cette règle sous entend de savoir écouter ses sensations alimentaires mais elle est extrêmement bénéfique. Elle garantie une digestion qui fonctionne pleinement. Elle nous évite toutes les sensations courantes pendant la digestion (somnolence, ballonnements, etc.). Puis surtout, elle préserve les organes plus longtemps. Le fait de manger au delà de la satiété comme c’est souvent le cas en occident peut à terme encrasser les organes et les rendre moins performants. En résultent : problème de poids et maladies de société (diabète par exemple).

Faites le test jeudi ! Pendant quelques jours, prêtez attention à vos sensations et là où vous auriez peut- être mangé un peu plus, arrêtez vous. Vous devez vous sentir bien, léger sans pour autant avoir faim. Ce repère est idéal aussi pour les personnes qui ont tendance à ne pas bien dormir, s’arrêter de manger à 80% de sa satiété le soir permet rapidement de mieux dormir.

 

Habitudes alimentaires : On consomme de saison

C’est certainement le conseil le plus facile à appliquer, d’une part parce que les fruits et légumes coûtent deux fois moins cher en pleine saison. D’autre part parce que c’est un conseil très intuitif. Manger de saison permet de respecter son cycle interne, de respecter l’environnement et de faire le plein de nutriments indispensables à l’organisme. En effet, c’est pendant leur pleine saison que les fruits et les légumes bénéficient du climat idéal à la synthèse de leurs vitamines et minéraux. Manger de saison facilite aussi une alimentation locale ce qui ne peut être que positif.

Faites le test vendredi ! Imprimez un calendrier des fruits et légumes annuel et créez vos menus uniquement en respectant les saisons.

 

 

habitudes alimentaires

 

 

Habitudes alimentaires : On épice, on relève !

Les épices et aromates, ce n’est pas qu’une question de goût contrairement à ce que l’on pense souvent. En réalité, épices et aromates sont en fait utilisés depuis des millénaires par la médecine pour soulager les maux ou simplement maintenir l’organisme en équilibre ! Alors, pourquoi pas en profiter ? Les épices se trouvent partout et sont pour la plupart très abordables. Le gingembre frais par exemple, ne coûte que quelques centimes et a de très nombreuses vertus. Il harmonise la digestion, régule le transit, stimule le système immunitaire, etc.

Mais ce n’est pas le seul. La cannelle, le curcuma, l’ail, le thym, la menthe, etc. sont autant d’atouts santé dans votre cuisine.

Faites le test samedi ! Achetez 2 épices et/ou aromates que vous n’avez pas pour habitude de cuisiner et intégrer les à votre quotidien. Dans vos soupes, plats, smoothies, etc. En plus de casser la routine, vous sentirez rapidement leurs bienfaits sur votre santé. Privilégiez les herbes, racines et épices fraîches et/ou de bonne qualité.

 

Habitudes alimentaires : Chouchouter son ventre c’est tout aussi important !

Lorsque l’on rencontre des problèmes de digestion ou de moins bien on a tout de suite tendance à accuser l’alimentation. Cependant, on sait désormais que le ventre est notre deuxième cerveau. Il se peut alors que les émotions, la fatigue ou encore des facteurs externes viennent perturber la digestion et le bon fonctionnement de l’organisme. Il est très important de chouchouter un peu son ventre dés que les premiers signes de gênes digestives apparaissent. La respiration ventrale ou le massage circulaire du ventre permettent d’obtenir un soulagement et un bien être très rapide.

Faites le test dimanche ! Prenez le temps, au moins 1 heure après le repas, du soir de masser votre ventre. Vous pouvez utiliser une huile végétale (d’amande douce par exemple) avec de l’huile essentielle de gingembre ou une crème pour le corps standard. Massez autour du nombril dans le sens des aiguilles d’une montre pendant 2 à 3 minutes. En plus d’équilibrer la digestion, vous luttez contre le stress !

 

 

En conclusion, prendre de bonnes habitudes alimentaires demande du temps et de la patience. Il n’est pas question de tout changer radicalement du jour au lendemain. Mais grâce à ces conseils très simples vous observerez rapidement des différences significatives. Ces 7 conseils nutrition ne nécessitent pas d’organisation particulière… Juste d’y penser !

Et pour une alimentation encore plus riche en nutriments, je vous invite à lire -> cet article <- !

se-remettre-au-sport-1

Se remettre au sport : pourquoi c’est essentiel

Dans le domaine de la nutrition on a souvent l’habitude d’entendre que le sport compte pour 20% du travail, et l’alimentation pour 80%. Pourtant ce n’est pas tout à fait exact, la réalité est un peu plus complexe. Quand il s’agit de se remettre au sport mieux vaut parler en qualité de résultat et non seulement en quantité. Pourtant, il est triste de constater que beaucoup de régimes tendances, au delà de règles alimentaires strictes, ne proposent rien en terme de pratique sportive. Et c’est bien dommage. Cela explique certainement les résultats qui ne durent jamais très longtemps. Heureusement, Instagram a remis au goût du jour le sport dans sa version sexy avec les « fit girls » et autres pages de « fitness motivation ». Comme quoi, on trouve toujours des bons côtés à tout. Dans cet article, on vous explique pourquoi se remettre au sport est essentiel pour avoir un corps parfait:

 

Maigrir rapidement et durablement

La perte de poids est une affaire mathématique. D’un côté il y a les calories brûlées et de l’autre les calories ingérées. Si vous brûlez plus de calories que ce que vous ingérez alors vous perdez du poids. Seulement voilà, pour en arriver à ce résultat deux options s ‘offrent à vous : manger beaucoup moins ou brûler un peu plus. Dans le premier cas le chemin sera bien sûr plus long et plus pénible. Et les résultats ne dureront pas, puisque dès que vous ferez le moindre écart alimentaire ça ne pardonnera pas. Dans le deuxième cas par contre, vous catalyserez vos efforts et les calories brûlées le seront beaucoup plus intelligemment.

En faisant du sport, c’est toute la structure de votre corps que vous changez. Au delà d’un résultat plus durable (qui ne sera pas mis en péril par le moindre écart alimentaire), vous pourrez voir apparaître de vrais changement très rapidement.

La bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas besoin d’entreprendre des séances d’une heure par jour, si vous choisissez LA bonne méthode 25 petites minutes suffisent. Privilégiez des séances de HIIT (High Intensity Interval Training) et de musculation, c’est plus efficace que l’endurance.

 

Le sport: brûleur de graisse

Oui, vous avez bien lu. Entretenir sa masse musculaire augmente légèrement votre métabolisme. Le muscle est plus gourmand en énergie que la graisse et c’est une bonne nouvelle. Sur une journée la différence n’est bien sûr pas énorme, en revanche sur plusieurs mois si vos efforts perdurent elle deviendra significative. On considère en moyenne que 500g de muscle consomment jusqu’à 5 fois plus de calories que 500g de graisses. Et c’est quand même super bon pour le moral de savoir que notre métabolisme se met à soutenir tous nos efforts, non ?

 

Sculpter son corps

Perdre du poids sans avoir recours à quelques entraînements sportifs, c’est avant tout perdre de l’eau et du muscle (même si vous mangez plein de protéines !). Et franchement, ça se voit : entre un corps mince et athlétique et un corps juste aminci il n’y a pas photo. De plus, en perdant du poids, vous fondrez aléatoirement. Et généralement on ne mincit jamais trop où on le voudrez. Des études ont d’ailleurs montré des différences de résultats étonnantes entre sportifs et non sportifs pour une perte de poids égale. Vous avez donc tout intérêt à inclure à votre remise en forme des exercices ciblés sur les parties du corps que vous souhaitez sculpter.

Cependant, il est important que vous sachiez que dés lors que l’on se renforce musculairement, le poids qu’indique la balance n’est plus fiable. Il n’est pas rare de voir son poids stagner et c’est tant mieux, le muscle pèse plus lourd que la graisse ! Jetez la balance, et à la place prenez vos mensurations. Et là, ça ne trompe pas.

 

se-remettre-au-sport

 

Challenge

Ça peut paraître un peu fou comme ça mais pratiquer un sport donne vraiment le goût du challenge. Et c’est un des autres effets addictifs dont on ne se lasse pas. La sensation de se dépasser et de repousser ses limites à chaque séance est excellente pour la motivation globale lors de votre remise en forme. Il est important de ne pas commencer avec des objectifs trop ambitieux dés le début. D’une part parce que vous allez vous lassez très vite et d’autre part parce que vous risquez de le vivre comme un échec. C’est contre productif. Au contraire, choisissez des activités qui vous plaisent et commencez doucement. En augmentant l’intensité et en faisant évoluer vos objectifs séance après séance, vous allez vous améliorer et prendre plaisir à vous challenger. Et les résultats seront là, bien plus que si vous abandonniez au bout de deux semaines.

 

Bien être

Le bonheur ressenti lorsque l’on fait du sport est dû en partie aux points précédents. Mais pas que. Durant et après la séance, vous allez produire des hormones et neurotransmetteurs qui vont vous rendre heureux. Les endorphines par exemple, vont être source de plaisir et vont vous permettre la poursuite de l’effort jusqu’à l’apaisement. Elles sont libérées principalement lors des séances cardio. La dopamine va elle augmenter votre productivité à l’effort mais aussi après l’effort, vous allez donc vous sentir moins fatigué au quotidien !

Enfin, l’adrénaline et la noradrénaline vont ordonner à vos cellules graisseuses de déstocker mais aussi à votre mental d’être plus fort. Vous aurez ainsi plus de facilité à oser et à vous lancer dans vos actions du quotidien. En résumé, faire du sport c’est bon pour le moral ! Et c’est la science qui vous le dit.

 

Maigrir sans se priver

Attention à ne pas abuser de ce point là au risque de ruiner tous vos efforts. Mais quand même ! Il y a un petit avantage qu’ont les personnes sportives, c’est qu’elles ne sont pas constamment obsédées par les calories. Et pour cause, le sport ça permet aussi de se sentir libéré. Le mental est plus fort, le métabolisme plus puissant et vous vous sentez bien dans votre corps. De quoi décomplexer l’alimentation. Et c’est tant mieux, il ne faut bien sûr pas enchaîner les excès tous les jours mais de temps en temps cela n’aura aucun impact sur votre silhouette. Il suffira de se donner un peu plus à la séance suivante pour rectifier le tir.

 

Fierté

Les points précédents sont certainement suffisamment parlants. Alors, qu’est-ce que vous attendez ?

 

En conclusion, faites du sport ! Pour atteindre vos objectifs et les maintenir, c’est un point essentiel. Vous aurez rapidement un corps et un mental beaucoup plus fort et vous en serez fier. Vous n’y croyez peut-être pas encore, mais vous ne pourrez bientôt plus vous passer de votre séance de sport pour être au top. Et puisque, « Fit is the new sexy » on perd pas de temps et on s’y met tout de suite ! Franchement, ce serait dommage de passer si près d’un corps dans lequel on se sent bien.

 

En plus du sport et pour un résultat optimal, je vous recommande quelques Jus Detox pour booster l’organisme. Bonne nouvelle, vous pouvez recevoir gratuitement votre e-book Jus Detox juste –> ici <– !!

 

etre-optimiste

Etre optimiste: Les 15 secrets des gens heureux

Etre optimiste: les 15 secrets des gens heureux

Ah, les gens heureux… Ils suscitent bien souvent l’admiration, l’envie, la frustration ou même l’inspiration. Au fil de mes aventures, j’en ai rencontré des gens heureux. C’est peut-être même ce qui a changé ma vie. Passée l’étape dubitative du « mais qu’est ce qu’il a lui à être heureux comme ça tout le temps ? », j’ai décidé de poser les questions franchement. Finalement, c’est plutôt simple le bonheur. Une chose est sûre, ça vient toujours de l’intérieur et ça se cultive.  Alors, c’est quoi etre optimiste? Je vous livre aujourd’hui la routine des gens heureux en 15 points :

1. Croire en soi

Premièrement, il faut bien comprendre que si vous ne le faites pas, alors personne ne le fera pour vous. Plus vous travaillerez sur cet aspect de votre vie, plus votre confiance en vous sera attractive. Plus vous serez attractif et plus les opportunités se profileront autour de vous. Et vous en aurez besoin parce que les bonnes choses viennent rarement de la zone de confort. On a tous de belles expériences à partager et des opinions intéressantes à faire valoir, il suffit juste d’apprendre à se connaître suffisamment pour réussir à les exploiter intelligemment.

2. Ne pas procrastiner – Agir.

Un coup de fil pénible à passer ? Un compte rendu à terminer ? Une conversation que vous repoussez sans cesse ? Faites-le. Maintenant. Ne réfléchissez pas trop. Que vous en soyez conscient ou non, chaque chose que vous repoussez à demain vous empêche d’aller de l’avant. En n’étant pas dans l’action, vous vous enfermez dans un quotidien pénible et peu productif. Faites une liste de choses que vous repoussez depuis trop longtemps et donnez-vous une journée pour agir. Vous vous sentirez beaucoup plus léger. C’est le premier pas le plus difficile, une fois sur votre lancée tout ira bien.

3. Prendre soin de soi

C’est sensé être le point le moins contraignant. Et pourtant, la plupart des gens le néglige. Prendre soin de soi ça passe inévitablement par une hygiène de vie, qu’on ne s’impose pas mais au contraire que l’on s’offre. Prenez plaisir à manger plus sainement (vous trouverez quelques conseils ici), à cuisiner de bons petits plats, à vous coucher plus tôt pour mieux dormir, à vous lever plus tôt pour prendre le temps de bien démarrer votre journée, à lire une demie heure par jour, à prendre un bain, à faire du sport, etc. Libre à vous de mettre en place ce qui vous fait du bien. Prendre soin de soi, c’est avant tout une habitude. Commencez dés aujourd’hui.

4. Célébrer

Se récompenser. Encore une fois, on a tendance dans notre société à toujours mettre en avant ce qui ne va pas et à minimiser voir à banaliser tout ce qu’il y a de bien. Faites le contraire. N’ayez pas peur de vous réjouir de ce que vous avez réussi, de chaque étape que vous avez dépassé. Pas de fausse modestie, votre réussite n’appartient qu’à vous et si vous ne vous récompensez pas, personne (ou presque) ne le fera pour vous. Ne banalisez aucune victoire, pour chacune d’elles octroyez-vous quelque chose qui vous fait plaisir (du shopping, un repas spécial, une soirée pour partager votre réussite avec des amis, etc.).

5. Vivre au présent

Ne regardez pas en arrière, n’anticipez pas trop. La plupart des gens heureux vous le diront. Si vous voulez profiter de l’instant et être productif il vous faut être à 100%. Ne perdez pas d’énergie à anticiper des choses qui n’existent pas ou à vous remémorer des mauvaises expériences passées. Concentrez-vous sur ce que vous faites maintenant. Vous ne pourrez jamais revenir sur ce qui a été fait et vous n’avez que peu d’emprise sur ce qui vous arrivera par la suite. En revanche, en étant proactif dans l’instant vous vous assurez de n’avoir aucun regret.

6. Eviter la négativité

Tout le monde en a dans son environnement des personnes négatives. Et malheureusement, plus vous réussissez plus il y en aura. Les gens négatifs ne font pas partie des gens heureux. Ils se comparent aux autres, sont envieux, essayent souvent de vous décourager, se plaignent tout le temps, etc. Laissez tomber. Le mieux est de savoir les identifier et de tout faire pour prendre du recul. Face à une personne négative la meilleure attitude reste la bienveillance, mais la bienveillance distante. Attention : la négativité, tout comme le bonheur, c’est contagieux.

Quant à vous, si vous voulez faire partie des gens heureux soyez positif ! Essayez d’identifier vos sentiments négatifs (colère, frustration, plainte, etc.) et de vous reprendre à chaque fois. Utilisez le moins possible les tournures de phrases négatives (je ne veux pas, je n’aime pas, je ne peux pas, etc.) et prenez l’habitude de vous exprimer positivement (j’aimerai plutôt, j’aime bien, je préfère, je suis capable de, etc.). Une habitude qui change la donne.

7. Savoir écouter

Ecouter ne veut pas dire entendre. C’est en fait très différent. Et si, lors d’une conversation vous êtes trop occupé à penser à la prochaine phrase que vous allez caser, c’est foutu. L’écoute active, ça s’apprend. Essayez au cours d’une conversation de vous oublier un peu et de concentrer toute votre attention sur la personne qui vous parle. Vous verrez, c’est compliqué. Essayez de poser des questions ouvertes, c’est à dire par lesquelles on ne peut pas répondre par oui ou non. Par exemple dire « comment est-ce que tu te sens ? » plutôt que « est-ce que ça va ? ». Une fois cet exercice maîtrisé, essayez de relancer plus souvent votre interlocuteur. « Dis m’en plus », « c’est à dire ? », « pourquoi ? » sont autant de questions qui vous permettront de vraiment vous intéresser à la personne qui se confie à vous. Au niveau relationnel, ces petits détails font la différence.

 

etre-optimiste-1

8. S’offrir du temps

On a rarement le temps, on le prend. Encore une fois, c’est une question d’habitude. Prenez 30 minutes par jour, rien que pour vous. Vous pouvez vous lever plus tôt, éteindre la télé, profiter de votre pause déjeuner. Peu importe, mais prenez ces 30 minutes et faites quelque chose qui vous fait plaisir : lire, faire du yoga, méditer, dessiner, marcher, faire du sport. La vie est courte, optimisez votre temps et investissez-le en vous-même. Et oui, le bonheur ça passe aussi par là.

9. Bouger

Vous imaginez les gens heureux en train de se lamenter au fond de leur canapé ? Bien sûr que non ! Il est très important de sortir aussi souvent que possible, pour faciliter les échanges avec les autres mais aussi parce que plus vous quitterez votre zone de confort et plus vous irez au devant de belles opportunités. Il suffit d’UNE rencontre. Ne perdez pas de temps, et provoquez un peu le destin. Les personnes qui réussissent sont souvent entourées et ont un sens du relationnel développé. Et puisque c’est rarement inné, vous avez toutes les cartes en main pour en faire partie dés aujourd’hui. Bousculez vous un peu, même (et surtout) si vous n’en avez pas envie. Prenez l’initiative et une fois dehors vous en serez heureux. Vous ne regretterez jamais d’avoir agi.

10. Etre bienveillant

En effet, tre bienveillant est l’un des plus beaux moyens d’être heureux. Ne vous attardez pas sur des sentiments de frustration, de colère ou d’envie. Car les sentiments négatifs coûtent beaucoup d’énergie et de stress pour pas grand chose. Ne soyez pas rancunier, soyez empathique. Changez de regard sur les choses, et dites vous que personne ne doit avoir le privilège de pouvoir choisir à votre place si vous allez passer une bonne journée ou non. Remplacez tout cela en vous ouvrant aux autres, ayez des paroles gentilles et bien attentionnées. Si une personne de votre entourage vous agace, ayez le réflexe d’essayer de comprendre pourquoi elle agit comme elle le fait. La prochaine fois que vous vous surprenez à parler en mal de quelqu’un reprenez vous, vous gaspillez votre temps. Les gens bienveillants, pendant ce temps là, ils sont heureux.

11. Avoir toujours un objectif

Ce point est très important et unanime. Que ce soit un objectif personnel ou professionnel, il est primordial que vous sachiez où vous allez. Votre objectif doit être votre moteur. Même pour les gens heureux il y a des jours avec et des jours sans, et cet objectif qui vous tient à cœur doit vous permettre de surmonter toutes les épreuves. Si vous naviguez sans boussole, sachez qu’il sera plus difficile de rester optimiste devant un obstacle. Définissez vos objectifs, faites le point et soyez clair. Notez les objectifs qui vous tiennent à cœur quelque part, et si un jour vous vous sentez découragé, relisez-les. Si vous aviez bien défini vos objectifs, en principe cela devrait suffire à vous remotiver. Sinon, recommencez parce que vos objectifs n’étaient pas les bons (du moins pas assez forts pour vous servir de guide) et il est temps de refaire le point.

12. Vivre l’échec différemment

La culture de l’échec est très différente d’un pays à l’autre. Il est impressionnant de voir que, dans les pays où la population est particulièrement heureuse, l’échec est un bien précieux. Et même si en France cela ne paraît pas évident, il est crucial d’aborder un échec comme un pas de plus vers le succès. Tout simplement parce que vivre un échec négativement ne vous apportera rien de constructif et aura tendance à vous abattre. Au contraire, si vous y voyez une forme d’apprentissage et d’opportunité unique de vous améliorer alors plus rien ne vous freine. Pensez à un événement de votre vie que vous avez vécu comme un échec, notez sur une feuille ce que cet événement vous a enseigné et comment cela a modifié votre manière d’agir. Vous avez désormais sur cette feuille, la preuve que l’échec vous a été nécessaire.

13. Sourire

Simplement parce que ça rend heureux et que c’est contagieux. Et si des thérapies utilisant le sourire voient le jour ce n’est pas pour rien. Faites l’essai, lorsque vous avez une petite contrariété, verbalisez la à voix haute et en souriant. L’effet est garanti. De même, souriez à un(e) inconnu(e) sans raison particulière, si vous obtenez un sourire en retour vous vous sentirez heureux. Simple à mettre en place, pourtant on le fait trop peu. Les gens heureux, ils sourient beaucoup.

14. Se cultiver

En général, les gens heureux ont ce point en commun. Ce sont des personnes curieuses qui n’en ont jamais assez de se former et d’apprendre de nouvelles choses. Prochainement, je consacrerai un article aux livres qui sont selon moi sont influents et qui m’ont donné l’envie de réaliser mes projets. Cultivez vous aussi votre curiosité et vous verrez que c’est absolument valorisant. Cela peut être un moyen de regagner confiance en vous et de voir plus grand. Il y a aujourd’hui beaucoup de supports existants pour continuer à apprendre sur des sujets qui vous passionnent même si vous avez que peu de temps (les livres, documentaires, vidéos, e-books, conférences, formations à distance, etc.).

15. Etre franc

N’ayez pas peur d’avoir des opinions différentes de celles de vos interlocuteurs. Dites toujours ce que vous pensez, et ne vous sentez pas obligé de dire oui lorsque vous n’êtes pas d’accord. Vous pouvez comprendre l’avis de quelqu’un d’autre sans pour autant avoir le même. Soyez franc et honnête, on ne vous le reprochera jamais. Même mieux, c’est la franchise avec laquelle vous agissez qui vous caractérisera et sera votre plus grand atout. Vous gagnerez du temps. Si vous n’êtes pas franc, la personne en face le percevra forcément au travers de votre comportement, de votre gestuelle, de votre ton, etc. Cette incohérence précise mettra à mal votre crédibilité et vous serez perçu comme une personne peu fiable.

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour faire partie des gens heureux, et si vous parvenez à intégrer peu à peu ces conseils à votre vie vous verrez une différence significative. En conclusion, je remercie par ailleurs tous les gens heureux qui font partie de ma vie, ou que j’ai rencontrés à l’autre bout du monde, et qui m’inspirent au quotidien.

(Prenez soin de vous avec nos 5 recettes de Jus détox, recevez en cadeau le e-book –> ici <– )