alimentation du sportif

Récemment, j’ai eu le plaisir d’être interviewée par l’entreprise Hubert et de répondre à quelques questions autour d’un sujet très spécifique : l’alimentation du sportif.

Ce sujet pouvant intéresser tout le monde, je partage avec vous ici quelques extraits de réponses. En attendant la retranscription complète de l’interview en vidéo sur le site Hubert.

Les éléments de réponse fournis dans cet article sont à adapter à chaque sportif, et à ses besoins spécifiques.

 

Peux-tu nous parler de l’alimentation du sportif ?

L’alimentation du sportif est un sujet aussi vaste que complexe. En premier lieu, il est important de souligner que le sport et la nutrition sont deux domaines quasi indissociables. De ce fait, la nutrition est un véritable facteur de réussite sportive. Une alimentation adaptée permet conjointement d’améliorer la performance, de diminuer le temps de récupération et d’éviter certains accidents et blessures. En la matière, il n’existe pas de règles toutes faites mais au contraire l’alimentation du sportif doit être strictement adaptée aux besoins nutritionnels spécifiques de chaque sportif. Selon son sport, ses objectifs et son organisme.

Macro et micronutriments en nutrition sportive

Évidemment, les macronutriments ont une importance capitale dans l’alimentation sportive. Les glucides sont la première source d’énergie du sportif. Les protéines, quant à elles, permettent la bonne reconstruction du muscle après l’effort et les lipides sont sources d’énergie secondaire. Les macronutriments ont, en plus de ceux cités juste ici, une multitude de fonctions très importantes dans l’organisme.

Toutefois, et comme c’est parfois le cas, il ne faut pas minimiser l’importance des micronutriments pour le sportif. En effet, les vitamines, minéraux, oligo-éléments et antioxydants ont eux aussi une importance capitale. Les besoins de l’organisme sportif sont majorés et les pertes doivent être absolument compensées.

 

Quels sont les intérêts santé du miel d’acacia et de la spiruline chez le sportif ?

Le miel d’acacia et la spiruline sont deux concentrés de nutriments. Ils peuvent avoir de nombreux avantages lorsqu’ils sont intégrés à une alimentation du sportif équilibrée.

 

alimentation du sportif

 

Miel et sport

Tout d’abord, le miel contient majoritairement des glucides. Il permet donc de fournir de l’énergie tant nécessaire durant la pratique sportive. Toutefois, la nature de ces glucides contenus dans le miel est particulière. En effet, la richesse du miel en fructose lui permet d’avoir un effet moindre sur la glycémie sanguine. Le faible index glycémique du miel permet donc pour le sportif d’avoir une énergie plus stable et plus durable lors de l’effort. Ainsi, cela évite les accidents liés aux variations glycémiques (hypoglycémie réactionnelle par exemple). Après l’effort, le miel permet une bonne reconstitution des stocks de glycogène. Enfin, en plus de tous les micronutriments qu’il contient, le miel est un aliment « prédigéré ». Il est donc facilement digestible et n’entraîne pas d’inconforts digestifs en plein effort.

 

Spiruline et sport

La spiruline, quant à elle, est une cyanobactérie très prisée par les sportifs. Selon l’OMS, il s’agirait même du meilleur aliment pour l’humanité au 21ème siècle. En effet, la spiruline a une teneur record en protéines, de près de 60%. Elle contient tous les acides aminés essentiels, et bien d’autres. Le fer contenu dans la spiruline a une biodisponibilité très importante, 6 fois plus importante que la biodisponibilité du fer contenu dans la viande rouge. Puis, la spiruline est un concentré de micronutriments précieux : vitamines K, E, C, calcium, sélénium, potassium, pigments antioxydants, etc. Dans l’alimentation du sportif, cette cyanobactérie permet donc une couverture plus aisée des besoins majorés pour une meilleure récupération et une meilleure performance. Mention spéciale pour l’intérêt de la spiruline dans l’alimentation du sportif végétarien.

 

Quelle est l’utilité des barres énergétiques chez le sportif ?

Chez le sportif, les barres énergétiques peuvent être intéressantes pour fournir de l’énergie lors d’un effort très intense ou lors d’une activité d’endurance. Dans ces cas, la barre énergétique doit permettre de compenser les pertes et d’aider l’organisme à poursuivre l’effort dans de bonnes conditions et avec suffisamment d’énergie. Une barre énergétique ne doit pas entraîner de désordres digestifs ni de variations trop brutales de la glycémie. Sa composition est donc très particulière. Attention, il ne faut pas confondre la barre énergétique avec une barre de céréales ni avec une barre protéinée. En effet, il s’agit de trois produits très différents.

 

alimentation du sportif

 

Qu’est-ce qu’une barre énergétique de qualité ?

D’abord, une barre énergétique de qualité doit contenir un maximum d’ingrédients naturels. En nutrition sportive, de nombreux produits sont encore beaucoup trop synthétiques. Ensuite, une barre énergétique doit contenir des glucides (plus de 20 g par barre). Dans l’idéal, les glucides contenus dans les barres énergétiques doivent être de différentes natures. Glucose mais aussi maltodextrines ou encore fructose pour un apport en énergie plus stable et plus durable. L’apport en protéines ne doit pas nécessairement être très élevé mais suffisant en acides aminés essentiels et BCAAs.

Au delà de ces deux éléments, une barre énergétique doit contenir suffisamment de micronutriments naturels : vitamine C, antioxydants, sodium, potassium, etc. Mention spéciale pour le sodium dont les pertes sont importantes pendant l’effort et qui permet une bonne assimilation de l’eau et du glucose. Deux éléments indispensables dans l’alimentation du sportif.

 

Les barres énergétiques peuvent-elles faire grossir ?

En réponse à cette question, il est important de re souligner le fait qu’une barre énergétique doit venir compenser un besoin accru et aider l’organisme pendant l’effort. Lorsqu’une barre énergétique est prise à bon escient, il n’y a donc aucune raison qu’elle fasse grossir. En nutrition, tant que les apports énergétiques ne dépassent pas les dépenses énergétiques il n’y a pas de prise de poids. Pour idée, les barres énergétiques sont en général nécessaires après plusieurs heures d’activité d’endurance. Pour être sûr de ne pas consommer ce type de produits à tort, il est impératif de se faire accompagner dans sa pratique sportive par un professionnel de la nutrition. Lui seul saura vous fournir des conseils spécifiques et adaptés à votre organisme et à votre niveau d’activité.

 

Dans quelques jours, vous pourrez accéder à l’intégralité de l’interview vidéo avec plein d’éléments complémentaires : pollen et sport, boissons de l’effort, choisir une barre énergétique de qualité, etc. En attendant, je vous invite à découvrir la gamme Hubert qui propose des produits sportifs 100% naturels et authentiques ! Et qui correspond à tous les conseils relatifs à l’alimentation du sportif énoncés ci-dessus.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.