Mercredi diet #33 : semaine du 15 aout 2018

Mercredi diet #33

Bonjour à tous, c’est avec grand plaisir que je vous retrouve aujourd’hui pour le Mercredi diet #33. Comme je vous l’avais promis, il s’agit encore d’une semaine à thème. Comme cette année je n’ai eu droit qu’à une toute petite semaine de vacances, j’ai décidé de partir un peu mais sans quitter ma cuisine.

Vous l’aurez deviné, le Mercredi diet #33 sera sur le thème de la cuisine du monde. De la Chine, en passant par l’Inde et le Maroc, je vous propose 3 nouvelles recettes hautes en couleurs (et en saveurs !).

 

J’espère que vous êtes prêts, c’est parti pour le Mercredi diet #33 !

 

Mercredi diet #33 : Butter chicken, ou poulet Indien au beurre & aux épices

 

Mercredi diet #33

 

Pour 2 personnes

  • 2 escalopes de poulet
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 350 g de purée de tomate
  • 60 g de noix de cajou
  • 50 g de beurre
  • 3 c. à soupe rase de crème fraîche
  • 1 c. à soupe de concentré de tomate
  • 2,5cm de gingembre frais
  • ½ citron vert
  • 4 c. à soupe de garam massala
  • 2 c. à café de coriandre en poudre
  • 1 c. à café de graines de cumin
  • Bouquet de coriandre fraîche
  • Un peu de paprika (au goût)
  • Huile végétale (un filet)
  • Sel, poivre

 

Accompagnement : riz basmati, 40 g cru par personne.

 

Mercredi diet #33

Mercredi diet #33

Mercredi diet #33

 

Préparation

  1. Premièrement, faites mariner le poulet. Pour cela, découpez-le en fines lamelles puis enrobez-le avec le concentré de tomates. Ajoutez l’ail écrasé, le gingembre et le jus de citron. Salez, poivrez puis réservez.
  2. Ensuite, dans un fait-tout, faites revenir l’oignon dans un filet d’huile végétale. Une fois tendre, ajoutez le concentré de tomates, les noix de cajou et toutes les épices, sauf le bouquet de coriandre. Couvrez avec un peu d’eau puis laissez mijoter 30 minutes à petite ébullition.
  3. Pendant ce temps, faites cuire le poulet dans une poêle antiadhésive. Il doit être tout juste doré sur toutes ses faces. Réservez. Passez la sauce au mixeur plongeant pour obtenir un mélange relativement onctueux. Ajoutez ensuite le beurre en dés puis le poulet. Laissez cuire à feu doux 10 minutes supplémentaires pour que le poulet finisse de cuire doucement.
  4. Enfin, au moment de servir, ajoutez la crème fraîche puis mélangez pour que la sauce soit bien onctueuse et ait une couleur homogène. Servez avec le riz cuit. Agrémentez de quelques feuilles de coriandre fraîches.

 

Astuces

Ce plat parfumé est un traditionnel de la cuisine Indienne. Toutefois, n’hésitez pas à mettre plus ou moins d’épices selon vos goûts. Vous pouvez aussi ajouter un peu de piment fort si vous appréciez le piquant. Enfin, si vous ne consommez pas de viande, n’hésitez pas à réaliser juste la sauce pour accompagner des légumes et du riz. Elle est addictive !

 

 

Mercredi diet #33 : Magret de canard et légumes, à l’orange & épices orientales

 

Mercredi diet #33

 

Pour 2 personnes

  • 1 magret de canard
  • Un verre de semoule
  • Le jus d’une orange
  • 1 c. à soupe de miel
  • Un trait de vinaigre balsamique
  • Sel, poivre

 

Pour les légumes

  • 4 carottes moyennes
  • 300 g de pois chiches en boîte
  • Une poignée de raisins secs
  • Une poignée d’amandes entières
  • 1 oignon
  • 2 gousses d’ail
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • Cumin en grain
  • Ras el Hanout (environ 1 c. à café)
  • Bouquet de coriandre fraîche

 

Mercredi diet #33

Mercredi diet #33

Mercredi diet #33

 

Préparation

  1. Premièrement, préchauffez le four à 210°C (th.7). Lavez puis pelez les carottes, découpez-les grossièrement. Rincez puis égouttez les pois chiches. Épluchez l’ail et l’oignon puis découpez-les grossièrement. Dans un plat allant au four, placez tous ces légumes, les raisins secs réhydratés quelques minutes dans de l’eau chaude puis les amandes entières. Ajoutez 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, ainsi que toutes les épices. Salez et poivrez. Mélangez pour bien enrober les légumes. Enfournez pour 25 minutes environ.
  2. Ensuite, pressez l’orange puis réservez le jus. Sur la partie grasse du magret, faites quelques entailles pour que la cuisson soit bien homogène. Faites chauffer la poêle à feu fort. Une fois bien chaude, jetez-y le magret du côté de la graisse. Laissez cuire deux à trois minutes jusqu’à ce qu’elle prenne une belle couleur dorée.
  3. Ensuite, Retournez ensuite le magret et poursuivez la cuisson quelques minutes, jusqu’à obtention d’une cuisson correspondant à vos goûts. Ôtez le magret de la poêle. Déglacez avec un trait de vinaigre. Versez ensuite le jus d’orange et le miel puis laissez fondre jusqu’à obtention d’un joli sirop. Salez, poivrez puis remettez le magret dans cette sauce à feu très doux pour qu’il finisse de cuire tout doucement.
  4. Enfin, faites cuire la semoule en respectant les instructions figurant au dos du paquet. Servez le magret accompagné de semoule et de légumes épicés parsemés de coriandre fraîche. Ces derniers doivent être tendres et dorés.

 

Astuces

Si vous n’appréciez pas le sucré-salé, enlevez les raisins secs et le miel de la recette. De plus, vous pouvez servir cette recette avec du quinoa blanc si vous êtes intolérant(e) au gluten. Enfin, je n’ai volontairement pas mis de quantités précises pour les épices, je trouve que chacun doit faire en fonction de ses propres goûts et envies. À titre d’exemple j’ai mis 1 c. à café de chaque, puis j’en ai ajouté quelques pincées dans la sauce du magret pour faire un rappel.

 

 

Mercredi diet #33 : Nouilles chinoises sautées aux crevettes & lait de coco

 

Mercredi diet #33

 

Pour 2 à 3 personnes

  • 200 g de crevettes décortiquées
  • 150 g de carottes et chou blanc râpés
  • 100 g de pousses de soja
  • 80 à 100 g de nouilles chinoises crues
  • 1 oignon blanc
  • 2 gousses d’ail
  • Une poignée de noix de cajou concassées
  • Filet d’huile végétale

 

Pour la sauce

  • 200 ml de lait de coco
  • Le jus d’un citron vert
  • 2 c. à soupe de sauce soja
  • 1 c. à soupe de Nuoc Mam
  • 1 c. à café de sauce huître
  • Gingembre frais
  • Bouquet de coriandre
  • Piment vert (facultatif)
  • Bâtonnet de citronnelle (facultatif)
  • Sel, poivre

 

Mercredi diet #33

Mercredi diet #33

 

Préparation

  1. Premièrement, faites cuire les nouilles chinoises al dente en suivant les instructions figurant au dos du paquet. Réservez.
  2. Ensuite, préparez les légumes. Ciselez grossièrement l’oignon, écrasez l’ail et râpez le chou et les carottes si vous ne les achetez pas déjà prêts. Dans une poêle chaude huilée, placez les légumes puis laissez cuire 5 à 7 minutes jusqu’à ce qu’ils soient tendres. Ajoutez ensuite les pousses de soja et les crevettes et poursuivez la cuisson 10 minutes à feu doux.
  3. Ensuite, réalisez la sauce au lait de coco. Dans un bol, versez le lait de coco, le jus du citron vert, la sauce soja et la sauce Nuoc Mam. Rectifiez l’assaisonnement selon vos goûts en ajoutant sel, poivre et sucre. Intégrez ensuite le gingembre râpé et le piment vert coupé finement. Ciselez la coriandre et ajoutez-la à la sauce.
  4. Enfin, ajoutez la sauce dans la poêle, puis les nouilles chinoises. Mélangez bien pour que le plat soit bien imprégné de toutes les saveurs. Servez dans des assiettes creuses ou des bols, parsemé de quelques noix de cajou concassées, de coriandre hachée et d’une rondelle de citron vert.

 

Astuces

Ce plat est une mine de saveurs, dépaysement garanti ! Cependant, si vous n’appréciez pas les crevettes, vous pouvez les remplacer par du blanc de poulet émincé ou des dés de tofu. J’avoue que, pour réaliser cette recette en un temps record, je triche un peu en achetant du chou et de la carotte déjà râpés. En effet, cela me permet de manger en 15 minutes chrono !

 

J’espère que le Mercredi diet #33 vous aura permis de voyager… et donner l’envie de cuisiner le monde avec moi !

 

Enfin, si la cuisine du monde c’est pas votre tasse de thé, vous retrouverez d’autres recettes savoureuses dans le Mercredi diet #32 juste ICI.

Vertus de l’Aloe vera : une plante miracle ?

vertus de l'aloe vera

L’Aloe Vera est une plante vivace reconnue pour ses qualités exceptionnelles. Sa pulpe claire reconnaissable entre mille renfermerait tout un éventail de nutriments capables de soulager les maux du corps. Depuis quelques années on constate un regain d’intérêt pour cette plante pas comme les autres, mais comment l’expliquer ? Quelles sont les vertus de l’Aloe Vera ? Comment l’utiliser au quotidien ? Réponses dans cet article !

 

L’Aloe Vera, c’est quoi ?

L’Aloe Vera est une plante vivace de la famille des Aloès. Cette plante est utilisée depuis l’Antiquité dans diverses régions du monde pour ses bienfaits santé et beauté. Les Mayas la nomment « source de jeunesse ». On dit même qu’elle est un des ingrédients magiques utilisés par Cléopâtre pour entretenir sa beauté légendaire ! Assez rapidement, l’Aloe Vera a été adoptée par les médecines traditionnelles à travers le monde : en Europe, en Afrique, en Orient, en Asie, etc. Si bien qu’il n’existe que peu de régions du monde qui ignorent encore les vertus de l’Aloe Vera. Dans la majorité des cas, c’est son gel que l’on utilise, en médecine comme en cosmétique.

 

Composition de l’Aloe Vera

L’Aloe Vera est composée d’eau à près de 99%, c’est dans les 1 à 2% restants que se concentrent les principes actifs. En effet, on ne dénombre pas moins de 75 substances actives rendant l’Aloe Vera particulièrement bénéfique :

 

  • Polysaccharides
  • Phénols
  • 20 minéraux
  • Acides aminés
  • Glycoprotéines
  • Stérols
  • Phospholipides
  • Vitamines C et B
  • Aloïnes
  • Etc.

 

La composition complexe de la plante explique largement pourquoi les vertus de l’Aloe sont si nombreuses.

 

Les vertus de l’Aloe Vera

 

vertus de l'aloe vera

 

Nous venons de voir que la composition unique de l’Aloe Vera est particulièrement complète. Mais qu’est-ce que cela signifie exactement ?

 

Vertus santé de l’Aloe Vera

La plante d’Aloe Vera est une véritable petite trousse de secours à elle toute seule ! Tout d’abord, la présence d’aloïnes confère à la plante des vertus laxatives douces mais efficaces. L’Aloe Vera est un allié pour les transits paresseux et dans certains cas de maladies inflammatoires chroniques de l’intestin. On sait aussi que cette plante a un effet équilibrant sur la flore intestinale, renforçant par la même occasion le système immunitaire et les défenses de l’organisme.

Parmi les vertus de l’Aloe Vera, on sait aussi qu’elle a la capacité d’apaiser les brûlures gastriques et de tamponner l’acidité. En première intention, ce remède naturel est donc particulièrement indiqué pour traiter les gastrites, ulcères et reflux gastriques.

De plus, et même si tout reste à démontrer, l’Aloe Vera aurait pour effet de réguler les taux de glucose et de lipides sanguins. On la recommande particulièrement pour les personnes atteintes de diabète de type 2, d’intolérance au glucose, de pathologies cardiovasculaires et de troubles du bilan lipidique.

Enfin, la plante d’Aloe améliore la circulation du sang, aide à apaiser les réactions allergiques et agit comme antifongique, antibactérien et anti-inflammatoire : rien que ça ! Sachez que les vertus de l’Aloe Vera ne se limitent pas à cette liste non exhaustive, il en existe beaucoup d’autres à découvrir et à expérimenter.

 

Vertus beauté de l’Aloe Vera

Avant même d’être employée à des fins médicinales, il se pourrait que l’Aloe Vera ait été reconnue pour ses atouts beauté. Aujourd’hui les formules cosmétiques qui l’utilisent ne cessent de se multiplier. Mais que peut-on réellement en attendre ?

D’un point de vue beauté, l’Aloe Vera est très efficace pour apaiser les troubles cutanés d’origine inflammatoires et infectieux. Par exemple, l’application cutanée de gel d’Aloe Vera fait des miracles sur une peau atteinte d’eczéma, de psoriasis, de dermatite ou encore d’urticaire. L’acné est également très positivement réactive à l’application de gel d’Aloe.

Les vertus de l’Aloe Vera sur la peau sont extrêmement nombreuses. Cette plante aide la peau à cicatriser et stimule la régénération des cellules du derme. Appliquer sur des brûlures plus ou moins profondes (coups de soleil, accidents domestiques, etc.) elle fait aussi des merveilles ! Après le soleil, elle permet également de réparer la peau, la soulage et évite les réactions allergiques.

En cosmétique, on apprécie l’Aloe Vera pour son action super-hydratante. À noter aussi que sa teneur intéressante en phénols aide à lutter contre l‘oxydation responsable du vieillissement prématuré des cellules de la peau. Les acides aminés présents dans le gel boostent la production de collagène. L’Aloe Vera peut aussi s’appliquer sur le cuir chevelu et les cheveux pour les nourrir intensément et réguler la production de sébum, pour éviter que les cheveux ne graissent.

 

vertus de l'aloe vera

 

 

Sous quelle forme faut-il consommer l’Aloe Vera ?

Pour profiter des vertus de l’Aloe Vera, il vous faudra tout d’abord choisir le bon produit. La seule garantie d’un produit de qualité est de choisir un gel (ou jus) d’Aloe Vera bio, naturel et qui n’a subi aucune transformation. Il doit avoir été obtenu par stabilisation à froid. Sinon, adieu les principes actifs. Autant boire de l’eau.

Gel ou jus ? Je vous recommande d’opter pour ce qui vous convient le mieux ! Vous pouvez de toute façon appliquer les deux sur la peau, ou les ingérer. Pour les produits cosmétiques, préférez toujours ceux les plus concentrés en Aloe Vera (au minimum 95%). Enfin, l’aloïne étant une substance laxative et toxique à haute dose, choisissez le produit qui en contient le moins. L’Aloe Vera est un produit qui se conserve au frais et à l’abri de la lumière, sinon il s’oxyde.

 

Voilà, vous savez tout (ou presque !) sur les vertus de l’Aloe Vera. Comme vous pouvez le constater, cette plante « à tout faire » est un remède qu’il vaut mieux avoir dans sa trousse à pharmacie pour rester en pleine santé. En première intention et avec l’avis de votre médecin, je vous recommande d’essayer l’Aloe Vera lorsque son utilisation peut s’avérer bénéfique !

Mercredi diet #32 : semaine du 8 aout 2018

Mercredi diet #32

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien. Cette semaine, dans le Mercredi diet #32, je vous ai concocté trois nouvelles recettes autour de… la tomate !

Il y a quelques jours, je me suis retrouvée un peu seule avec 2 kg de tomates du jardin qui m’ont été gentiment offertes. Après 3 ou 4 repas à base de tomates mozzarella je me suis dit qu’il était peut-être temps d’innover un peu. Au risque de sérieusement commencer à lasser tout le monde. J’ai donc décidé de créer de nouvelles recettes et un Mercredi diet #32 100% tomate. Et je sais que si vous avez un jardin, vous vous êtes certainement déjà retrouvé avec des tomates à ne plus savoir quoi en faire J. Cette édition 32 est donc pour vous.

PS : c’est aussi la première fois que je gère la photographie du Mercredi diet de A à Z (avec ma patience légendaire = stress puissance 1000). J’espère que vous apprécierez !

 

Mercredi diet #32 : Tarte fine au thon & à la tomate, chantilly de moutarde

 

Mercredi diet #32

 

Pour 1 tarte fine

  • Une pâte brisée
  • 150 g de thon en boîte
  • 4 à 6 tomates bien mûres
  • 60 g de gruyère râpé
  • 2 c. à soupe de moutarde douce
  • 100 g de crème entière
  • 1 c. à café bombée de moutarde à l’ancienne
  • Bouquet de ciboulette
  • Sel, poivre

 

Mercredi diet #32

Mercredi diet #32

 

Préparation

  1. Premièrement, préchauffez le four à 190°C (th. 6-7). Sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé, placez la pâte brisée déroulée. À l’aide d’une fourchette, faites des petits trous sur toute la pâte pour éviter qu’elle ne gonfle. Puis, recouvrez la pâte brisée d’une fine couche de moutarde douce. Faites cuire à blanc pendant 7 minutes.
  2. Ensuite, sur la pâte précuite, disposez le thon émietté, le gruyère râpé puis les tomates coupées en rondelles d’1cm d’épaisseur. Enfournez pour 15 à 20 minutes. La tarte doit être dorée mais les bords ne doivent pas être brûlés. Réservez.
  3. Pendant ce temps, réalisez la chantilly. À l’aide d’un batteur électrique, montez la crème fraîche en chantilly relativement épaisse. Ajoutez ensuite la moutarde à l’ancienne, salez et poivrez puis mélangez bien. Réservez au frais.
  4. Enfin, servez votre tarte fine à la tomate surmontée d’un peu de chantilly à la moutarde et de ciboulette ciselée. Dégustez avec une simple salade verte pour un dîner léger et complet.

 

Astuces

Pour une chantilly réussie, choisissez une crème fraîche épaisse à 30% de matière grasse. Ce sont les globules de gras qui permettent à la chantilly de monter. De plus, si vous ne consommez pas de poisson vous pouvez simplement supprimer le thon de cette recette.

 

Mercredi diet #32 : Tomates façon œufs cocotte, au fromage & aux herbes

 

Mercredi diet #32

 

Pour 2 personnes

  • 2  grosses tomates
  • 2 œufs
  • 60 g de mozzarella (ou autre fromage)
  • 2 c. à soupe de crème végétale (ou pas)
  • 1 c. à café de moutarde
  • Bouquet de ciboulette
  • Filet d’huile d’olive
  • Sel, poivre

 

Mercredi diet #32

Mercredi diet #32

 

Préparation

  1. Premièrement, préchauffez votre four à 180°C (th.6). Puis, nettoyez minutieusement les tomates.
  2. Ensuite, à l’aide d’une cuillère à soupe, évidez les tomates. Salez l’intérieur puis retournez-les quelques minutes dans un plat creux afin de faire sortir un maximum d’eau.
  3. Ensuite, dans un plat allant au four, placez les tomates vidées. À l’intérieur de chaque tomate ajoutez d’abord une demie cuillère à café de moutarde, puis la moitié de la mozzarella coupée en tranches fines. Recouvrez d’une cuillère à soupe de crème puis de ciboulette ciselée. Puis, cassez un œuf que vous ajouterez sur le dessus. Salez et poivrez.
  4. Enfin, enfournez les tomates garnies pour 30 minutes. L’œuf doit être cuit parfaitement. N’hésitez pas à poursuivre la cuisson si besoin. Sortez du four puis dégustez les tomates façon œufs cocotte accompagnés de salade verte et de riz (pourquoi pas).

 

Astuces

Dans cette recette, vous pouvez remplacer la mozzarella par n’importe quel fromage de votre choix (chèvre, féta, gruyère, etc.). De plus, n’hésitez pas à varier la garniture en ajoutant du jambon cru, du saumon, des tomates séchées, des olives, etc. Tout fonctionne à merveille !

 

 

Mercredi diet #32 : Pâtes au caviar de deux tomates, basilic & mozzarella

 

Mercredi diet #32

 

Pour 2 personnes

  • 100 à 130 g de pâtes crues
  • 4 tomates bien mûres
  • 60 g de mozzarella
  • 6 à 8 pétales de tomates séchées
  • 2 gousse d’ail
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive de qualité
  • ¾ de c. à soupe de vinaigre balsamique
  • Bouquet de basilic
  • Sel, poivre

 

Mercredi diet #32

Mercredi diet #32

 

Préparation

  1. Premièrement, réalisez le caviar aux deux tomates. Commencez par enlever la peau des tomates. Si elles sont bien mûres, cela ne doit pas poser de problème, sinon passez les dans l’eau bouillante 30 secondes afin de faciliter cette étape.
  2. Ensuite, dans un saladier, placez les tomates découpées en dés très fins. Ajoutez les gousses d’ail écrasées puis les tomates séchées très finement ciselées. Mélangez bien. Intégrez ensuite la mozzarella coupée en dés de toute petite taille, le basilic ciselé, l’huile d’olive puis le vinaigre balsamique. Salez et poivrez selon vos goûts. Vous devez obtenir une sauce assez fine. Réservez au frais jusqu’au dernier moment.
  3. Ensuite, faites bouillir une casserole d’eau. Jetez-y les pâtes crues puis laissez cuire en suivant les instructions au dos du paquet. Égouttez
  4. Enfin, dressez vos assiettes en disposant le caviar de tomates bien frais sur les pâtes encore chaudes. Parsemez de quelques feuilles de basilic puis dégustez sans attendre.

 

Astuces

Préférez des pâtes à base de blé complet pour réaliser cette recette. En effet, leur teneur importante en fibres les rend plus rassasiantes et meilleures pour la santé. Enfin, favorisez toujours une cuisson al dente pour les pâtes, leur index glycémique sera alors moins élevé.

 

J’espère sincèrement que le Mercredi diet #32 vous a plu et qu’il vous aura donné plein d’idées pour accommoder toutes les bonnes tomates que la saison nous offre. Surtout si vous possédez un jardin et ne savez plus quoi en faire.

N’hésitez pas à aller redécouvrir le Mercredi diet #31 sur le thème des légumes de saison farcis !

 

À très bientôt.

Boissons fermentées : mode ou réel atout santé ?

boissons fermentées

Depuis quelques mois, une nouvelle tendance food fait sensation : les boissons fermentées. Kéfir, kombucha ou encore Jun ont le vent en poupe. En effet, ces boissons énigmatiques ont déjà séduit l’univers de la healthy food et on aime désormais s’afficher avec sur les réseaux sociaux. Mais s’agit-il seulement d’une mode passagère ou ont-elles de réels avantages santé ? Dans cet article, vous allez voir que derrière ce concept (pas si nouveau !) de boissons « vivantes » se cachent tout un univers insoupçonné, plein d’avenir.

 

Les boissons fermentées, c’est quoi ?

 

boissons fermentées

 

Les boissons fermentées sont obtenues après fermentation. Pour cela, on incorpore des levures, des bactéries ou des champignons dans du lait, de l’eau ou du thé. Durant la fermentation, les bactéries dégradent les sucres et les transforment en CO2. C’est, en fait, le même procédé que celui utilisé pour obtenir du pain, de la bière ou encore du fromage. Ainsi, on obtient des boissons très peu sucrées, légèrement pétillantes et pleines de bonnes bactéries à l’action probiotique. C’est pourquoi on les appelle aussi boissons probiotiques.

 

Kéfir

Le kéfir est originaire du Caucase. Il s’agit d’un mélange de bactéries et de levures que l’on fait fermenter dans du lait, dans de l’eau, dans du jus de fruits ou encore de l’eau de coco. Ainsi, on obtient une boisson douce, légèrement alcoolisée, gazeuse et acidulée. Le kéfir se présente, avant fermentation, sous forme de granules blanchâtres. Pour réaliser une boisson fermentée de kéfir, comptez 24 à 48 h de fermentation. Ce temps est nécessaire pour que la majorité des molécules de lactose soient décomposées.

 

Kombucha

Le kombucha est un champignon originaire d’Asie. Là-bas, il a la réputation de favoriser la longévité et la santé. Avant fermentation, le kombucha a une texture de pâte gélatineuse brune assez surprenante. On réalise généralement la boisson de kombucha à base de thé noir sucré, que l’on peut agrémenter ensuite d’épices, de gingembre ou encore de fruits. Après fermentation, on obtient donc une boisson très peu sucrée, acidulée et gazeuse qui a un goût aussi inédit que subtil. Pour cela, comptez entre 7 et 30 jours de fermentation.

 

Autres boissons issues de la fermentation

Si le kéfir et le kombucha sont les boissons fermentées les plus connues, il en existe d’autres qui ne sont pas moins intéressantes d’un point de vue nutrition. Le jun, par exemple, est obtenu par fermentation dans un mélange de thé vert et de miel et est plus parfumé que son cousin le kombucha. Le kvas, quant à lui, est obtenu à partir de pain de seigle et de fruits secs. Enfin, le boza est une boisson fermentée qui ressemble à s’y méprendre à un lait végétal.

 

Quels sont les bienfaits santé des boissons probiotiques ?

 

boissons fermentées

 

Les boissons fermentées ont un avantage santé de taille : elles sont composées de probiotiques. Deux éléments qui sont d’une importance capitale pour la santé de l’organisme tout entier.

On sait par exemple qu’en combinaison d’une alimentation saine, ces boissons « vivantes » permettent d’équilibrer la flore intestinale, de la nourrir et de favoriser le développement des bonnes bactéries qu’elle contient. Or, on ne cesse de le découvrir, l’état optimal du microbiote est directement lié à la santé de nombreux systèmes dans l’organisme.

 

Boissons probiotiques et santé digestive

En premier lieu, les boissons fermentées riches en probiotiques permettent de rééquilibrer la flore intestinale. Elles aident, de ce fait à stimuler un transit paresseux ou, au contraire, à calmer des épisodes de diarrhées. De manière générale, les probiotiques aident aussi à lutter efficacement contre les inconforts digestifs (ballonnements, nausées, etc.). Les probiotiques ont aussi un effet positif sur toutes les pathologies liées à un excès d’acidité dans l’estomac : reflux, brûlures, etc.

 

Effet des boissons vivantes sur le système immunitaire

Les bienfaits des boissons vivantes ne s’arrêtent pas à la sphère digestive ! Le saviez vous ? 70% de nos cellules immunitaires se trouvent dans l’intestin. Comme je vous l’expliquais dans cet article, les probiotiques ont un effet positif direct sur le système immunitaire. Ils permettent, en effet, de stimuler les défenses immunitaires et de prévenir les infections virales et bactériennes. De plus en plus d’études tendent à confirmer leur effet protecteur sur la survenue de pathologies inflammatoires et chroniques. Enfin, on connaît désormais leurs bienfaits sur la peau et la prévention des troubles cutanés.

 

Prévention des maladies de civilisation

Depuis peu, les scientifiques soulignent le lien entre surpoids et flore bactérienne insuffisante. C’est dire si l’étendue des conséquences d’un microbiote malade est importante ! Sachez aussi que les probiotiques permettent de prévenir efficacement certains cancers tels que le cancer du côlon. De plus, il semblerait que microbiote et système cardiovasculaires sains fassent bon ménage. Enfin, on reconnait désormais qu’une consommation suffisante de probiotiques a un effet protecteur sur la survenue de maladies neurodégénératives telles que Parkinson ou encore Alzheimer. Fait important : une fois la maladie survenue ils ont aussi la capacité d’en minimiser les symptômes.

 

Équilibre du système nerveux

L’implication du microbiote sur la santé du cerveau est sans cesse explorée. Aujourd’hui, on est en mesure de dire qu’une flore bactérienne en mauvaise santé a un effet délétère sur la santé mentale. Cela peut être à l’origine de nombreux cas de stress exacerbé, de dépressions ou encore de sautes d’humeur. Au delà de l’aspect pathologique, la consommation suffisante d’aliment probiotiques permet de prendre soin du cerveau et de soutenir ses actions quotidiennes. L’étude de la flore intestinale pourrait même devenir un nouvel outil de diagnostique des troubles autistiques chez l’enfant.

 

En complément d’une alimentation équilibrée et saine, les boissons fermentées telles que le kéfir ou le kombucha permettent véritablement de garder une flore intestinale en pleine santé. Dans notre société de consommation où la pauvreté nutritionnelle semble désormais être la norme, leur bienfait est indéniable.

 

Où trouver ces boissons probiotiques ?

 

boissons fermentées

 

Les boissons probiotiques se trouvent désormais assez facilement dans les magasins bios et boutiques spécialisées. Cependant, et pour des raisons économiques (et écologiques), il est tout aussi bénéfique de se lancer dans leur confection. En effet, les boissons fermentées sont relativement simples à réaliser et nécessitent peu de matériel. Le kombucha, le jun ou encore le kéfir se trouve désormais facilement en magasins spécialisés et sont financièrement plus accessibles que les boissons déjà prêtes. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, n’hésitez pas à demander conseil. Pour ma part, je proposerai très bientôt une suite à cet article avec mes recettes favorites de boissons vivantes. Pour un microbiote en pleine forme !

 

En conclusion, les boissons fermentées ne sont pas simplement une tendance « healthy » éphémère. Je pense que l’engouement pour ces boissons vivantes pourrait avoir des effets très positifs sur la santé de la population, au vue de leur effet probiotique qui représente un avantage de taille. Je vous conseille donc vivement de vous laisser tenter par ces petites merveilles de vitalité.

Mercredi diet #31 : semaine du 1 er août 2018

Mercredi diet #31

Bonjour à tous ! Aujourd’hui je vous retrouve pour le Mercredi diet #31, le premier de ce mois d’août.

Aujourd’hui, j’ai décidé de faire de nouveaux tests en cuisine en tentant d’innover un peu autour d’un thème bien précis : les légumes farcis ! Pour moi, les légumes farcis représentent à la fois l’été et le réconfort, c’est juste ce dont j’avais envie. Autant vous dire que les tests ont été concluants et qu’en plus de bien m’amuser en cuisine, je me suis régalée une fois à table.

Sans attendre je vous laisse découvrir le Mercredi diet #31 et ses légumes farcis revisités juste comme je les aime.

 

Bon appétit !

 

Mercredi diet #31 : Courgettes farcies aux deux saumons & fromage

 

Mercredi diet #31

 

Pour 2 à 3 personnes

  • 4 petites courgettes rondes ou 2 grosses courgettes standards
  • 200 g de saumon frais
  • 60 g de chèvre frais
  • 1 tranche de saumon fumé
  • 1 échalote
  • Bouquet de persil plat
  • Sel, poivre

 

Mercredi diet #31

 

Préparation

  1. Premièrement, préchauffez le four à 180°C (th.6). Lavez les courgettes, découpez leur chapeau puis prélevez la chair à l’aide d’une grosse cuillère. S’il s’agit de courgettes standards, découpez-les dans le sens de la longueur.
  2. Ensuite, dans un saladier, disposez la chair de deux courgettes découpée très finement et écrasée à la fourchette. Ajoutez le saumon frais coupé en petits dés et le saumon fumé haché.
  3. Puis, ajoutez l’échalote ciselé et le fromage de chèvre frais. Assaisonnez avec le persil plat, du sel et du poivre. Mélangez longuement pour que le mélange forme une farce bien homogène.
  4. Enfin, garnissez chaque courgette de farce au saumon. Replacez le chapeau sur les courgettes puis enfournez 25 à 30 minutes. La courgette doit être cuite mais encore ferme et le saumon ne doit pas sur cuire.

 

Astuces

Ce plat se déguste avec du riz simple ou de la salade. Vous pouvez sans problème remplacer le chèvre frais par du yaourt ou du fromage frais allégé pour une version plus légère. Pour une version plus économique, n’hésitez pas à choisir de la truite fraîche et fumée à la place du saumon. C’est tout aussi délicieux !

 

 

Mercredi diet #31 : Mini poivrons farcis à la féta & tomates séchées

 

Mercredi diet #31

 

Pour 2 personnes

  • 6 à 8 mini poivrons ou 2 gros
  • 100 g de fromage féta
  • 3 à 5 morceaux tomates séchées (selon les goûts)
  • 1 c. à soupe bombée de crème végétale ou non
  • Sel, poivre

 

Mercredi diet #31

 

Préparation

  1. Premièrement, préchauffez le four à 180°C (th.6). Ensuite, lavez puis épépinez les petits poivrons en enlevant seulement le chapeau. Ils ne doivent pas être découpés en deux. Réservez.
  2. Ensuite, dans un grand bol, placez la féta coupée en morceau et la crème. Mélangez jusqu’à obtention d’une farce relativement lisse et homogène.
  3. Ensuite, découpez les tomates séchées finement avant de les intégrer à la farce. Assaisonnez selon vos goût avec du sel, du poivre et des herbes de Provence si vous aimez cela. Garnissez les petits poivrons du mélange fromage/tomates séchées puis replacez le chapeau par dessus.
  4. Enfin, placez les poivrons dans un plat allant au four. Durant la cuisson, le fromage va fondre et s’échapper un peu. Je vous recommande donc au maximum de placer les poivrons debout dans le plat pour éviter cela. Laissez cuire 15 à 20 minutes, les poivrons doivent être légèrement dorés. Servez bien chaud.

 

Astuces

Ces mini poivrons farcis à la féta peuvent être dégustés en apéritif, en entrée ou en plat principal ! La féta peut être remplacée par un autre fromage de votre choix : chèvre, mozzarella, etc. Le mélange féta et tomates séchées est assez riche en sel, je vous recommande donc de ne pas trop en mettre, cela évitera aussi que la farce ne s’échappe trop à la cuisson. En plat principal, ces petits poivrons sont parfaits accompagnés de salade et de riz.

 

 

Mercredi diet #31 : Aubergines farcies au bœuf haché et à la coriandre

 

Mercredi diet #31

 

Pour 2 personnes

  • 1 grosse aubergine ou 2 petites
  • 200 g de bœuf haché à 15% de matière grasse
  • 2 c. à soupe d’huile d’olive
  • 2 gousses d’ail
  • 3 c. à soupe de pulpe de tomates
  • Un bouquet de coriandre
  • Sel, poivre

 

Mercredi diet #31

 

Préparation

  1. Premièrement, préchauffez le four à 180°C (th.6). Lavez l’aubergine puis découpez-la dans le sens de la longueur. Sur une plaque allant au four, placez les deux moitiés d’aubergine puis réalisez des entailles dans la chair pour que celle-ci cuise mieux. Versez un filet d’huile d’olive sur les moitiés d’aubergine puis enfournez pour 25 minutes. Laissez refroidir.
  2. Ensuite, prélevez la chair d’aubergine cuite à l’aide d’une cuillère puis placez-la dans un saladier. Ajoutez le bœuf haché, les gousses d’ail écrasées et la coriandre ciselée. Mélangez bien pour répartir les ingrédients dans la farce.
  3. Puis, ajoutez ensuite la pulpe de tomate, l’huile d’olive et assaisonnez avec du sel et du poivre.
  4. Enfin, garnissez les moitiés d’aubergine de cette farce et enfournez de nouveau pour 15 à 20 minutes. Surveillez la cuisson et veillez à ce que le bœuf ne cuise pas trop, sinon il deviendra sec et moins agréable à manger. Servez chaud avec du riz ou de la salade.

 

Astuces

Les aubergines farcies sont un très bon moyen de faire manger des aubergines même au plus réfractaires ! À la place du bœuf vous pouvez aussi utiliser du veau haché ou du porc haché selon vos préférences et ce que vous avez sous la main. Attention à bien assaisonner la farce, sinon elle peut rapidement être fade.

 

J’espère que ces 3 nouvelles recette du Mercredi diet #31 vous ont plu ! Les légumes farcis sont très souvent appréciés et offrent de nombreuses possibilités au delà de la fameuse tomate farcie. Il suffit simplement d’innover et de tester de nouvelles associations.

 

Si vous n’êtes pas fan des légumes farcis, n’hésitez pas à aller faire un tour du côté du Mercredi diet #30 pour plus d’idées recettes de saison !