5 clés pour une perte de poids durable et saine !

perte de poids durable

La semaine dernière, je vous expliquais pourquoi et comment les régimes amaigrissants font systématiquement grossir. Mais vous vous doutez bien que je n’allais tout de même pas vous laisser là-dessus. Quoi qu’il est parfois tout aussi utile de savoir ce qu’il faut éviter de faire que de savoir ce qu’il faut faire. Aujourd’hui et pour faire suite à cet article, je vous donne 5 clés pour une perte de poids durable. Cet article reprend plusieurs des conseils que je partage avec mes patients et qui se sont avérés pertinents dans ma pratique quotidienne de la nutrition. Cela ne veut pas dire qu’il s’agit des seuls conseils à être pertinents, cet article n’est pas exhaustif.

 

Pourquoi court-on encore et toujours après cette fameuse perte de poids durable ?

 

perte de poids durable

 

Une perte de poids durable est l’objectif ultime de millions de personnes en France et dans le monde. Pourtant, l’histoire de ces dernières années a montré que les choses se passent rarement pour le mieux. Surtout en matière de perte de poids. La société de consommation, l’apologie de la minceur, le marché délirant des régimes et un tas d’autres facteurs chamboulent complètement la vision générale de l’alimentation. Si bien que la raison n’a plus grand chose à voir là-dedans. Voici l’état des lieux en quelques chiffres clés :

 

  • 8 femmes sur 10 ont déjà tenté un régime pour perdre du poids
  • Les personnes ayant fait un premier régime amaigrissant en suivront en moyenne 4 à 6 au cours de leur vie
  • 70% des personnes qui prennent des mesures pour perdre du poids le font sans accompagnement professionnel
  • 25% des femmes se disent au régime toute l’année, 365 jours sur 365
  • Plus de 50% des personnes ayant prévu de suivre un régime dans les semaines à venir savent à l’avance qu’ils ne tiendront pas
  • 5 ans après l’arrêt d’un régime restrictif, 95% des sujets auront repris le poids perdu ou plus. D’autant plus si le régime est très restrictif.
  • Parmi les personnes qui jugent leur corpulence « normale » 41% aimeraient malgré tout perdre du poids
  • 15% des femmes en France sont prêtes à perdre 20 points de QI pour obtenir la silhouette du mannequin brésilien Gisèle Bündchen (sérieusement ?!)

 

Ces quelques chiffres traduisent, selon moi, assez bien le malaise auquel nous sommes tous confrontés. Et le fait est que plus nous courrons après, et plus l’espoir d’une perte de poids durable semble loin. Pour vous y aider, voici mes 5 clés pour une perte de poids durable… (et saine !)

 

5 clés pour une perte de poids durable

En quête d’une perte de poids durable ? Suivez le guide !

 

Tout commence avec un objectif raisonnable

Oui, tout commence avec un objectif. Raisonnable, réalisable et réaliste. Pourquoi j’insiste sur ce point ? Parce que comme je le disais la semaine dernière, la perte de poids est multifactorielle. Le cerveau a son mot à dire aussi. Et il se trouve que nous avons tous un poids de forme physiologiquement défini. C’est à dire que si vous avez fait toute votre vie 55 kg, il ne sert à rien passé 45 ans de vous donner pour objectif d’atteindre 48 kg. C’est un objectif irraisonnable, irréalisable et irréaliste à long terme. Vous allez vous épuiser à atteindre un poids en dessous de votre poids de forme physiologique et vous risquez fort de reprendre du poids ensuite.

Pour viser juste et obtenir une perte de poids durable, essayez plutôt de définir un poids que vous avez déjà fait, avec lequel vous vous sentiez bien et que vous arriviez à maintenir sans privations constantes. L’objectif n’est pas d’être le plus mince possible, ça ne règlera rien. Gardez en tête que l’objectif est de se sentir bien et d’être en bonne santé. Le reste ne doit avoir que peu d’importance. Nous le verrons un peu après, l’objectif en temps a, lui aussi, une grande importance.

 

Le maître mot : la qualité nutritionnelle

Pour bien comprendre ce point, faisons le parallèle avec une voiture. Quand vous remplissez le réservoir de votre voiture, vous vous appliquez à mettre le bon carburant pour que celle-ci puisse parcourir la distance désirée. Avec l’alimentation, c’est pareil. Il est impossible d’attendre de votre organisme qu’il réponde à vos désirs si vous rognez sans cesse sur la qualité et sur la quantité du carburant avec lequel vous l’alimentez. L’organisme se met sur la réserve, il s’économise, il tombe en panne parfois. Pour une perte de poids durable, il est primordial de penser autrement qu’au travers du nombre de calories et des aliments à éviter. Pensez qualité nutritionnelle, uniquement. Voyez votre organisme comme une super machine qui a besoin de nutriments pour être performant.

On ne rogne pas sur les graisses, on choisit les bonnes. De même, on n’élimine pas les glucides, on sélectionne ceux dont l’organisme a besoin. On ne mange pas moins, on mange mieux. Et ainsi de suite. La grande majorité des régimes amaigrissants ne prennent pas en considération les besoins de l’organisme, c’est pourquoi ils ne sont pas durables.

 

perte de poids durable

 

Pour une perte de poids durable : patience et longueur de temps…

Il a été démontré scientifiquement que 10 semaines de régime étaient nécessaires pour prendre de bonnes habitudes alimentaires et espérer une perte de poids durable. Je ne parle pas de régime draconien, mais d’alimentation équilibrée évidemment. De même, pour être certain de ne pas perdre de muscles et d’eau et de ne pas reprendre de poids, il ne faudrait pas perdre plus de 500 g à 1 kg par semaine. Au delà, vous perdez de l’eau, du muscle et vous n’alimentez pas suffisamment l’organisme. De nombreuses personnes sont mécontentes ou se découragent si la perte de poids n’est pas assez brutale. En réalité, c’est tout le contraire qui devrait se produire. De même que les périodes de plateau durant lesquelles le poids stagnent sont physiologiquement normales. Pour une perte de poids durable : prenez votre temps ! On oublie les formules qui promettent de perdre « jusqu’à 10 kg en 14 jours ».

 

Une alimentation adaptée pour perdre du poids

À contrario des régimes tendances qui ne se soucient pas plus de votre âge, que de votre poids initial, un régime intelligent doit être le plus adapté possible à votre mode de vie. Il a été démontré que plus l’alimentation mise en place est cohérente avec votre mode de vie habituel et plus celle-ci a de chances de déboucher sur une perte de poids importante et durable. De même, il ne faudrait pas modifier plus de 2 à 3 habitudes à la fois pour maigrir durablement. Ce qui est déjà énorme. Si qui que ce soit vous propose un plan alimentaire tout fait sans vous avoir au préalable questionné sur votre manière de vivre, votre activité physique, votre âge, votre sexe ou encore vos objectifs précis : fuyez.

L’alimentation est un des éléments les plus intimes. Elle relève de divers facteurs : éducation, croyances, habitudes socio-culturelles, etc. Aucune méthode de perte de poids durable ne peut être mise en place sans avoir pris le temps d’étudier le contexte de la personne avec précision. La nutrition est un métier qui ne s’improvise pas. Il ne me viendrait pas à l’idée de m’auto-proclamer coiffeuse. C’est la même chose.

 

L’acceptation

L’acceptation est un des facteurs de réussite les plus importants. Les exemples de personnes qui après avoir perdu 25 kg se sentent toujours grosses et mal dans leur peau ne manquent pas. Histoire vraie. Une perte de poids durable est aussi question d’acceptation de soi, de perception et de travail psychologique. D’autant plus que l’acceptation est nécessaire à mettre en place tous les points précédents : accepter que nous avons tous un poids physiologique, accepter que la perte de poids prenne le temps, accepter de revoir nos croyances en matière d’alimentation, etc. Tout cela pour finalement s’accepter. Une majorité des régimes ne débouchent pas sur une perte de poids parce que ce travail psychologique n’a pas été fait en amont. Pensez-y !

 

perte de poids durable

 

Pour une perte de poids durable… N’oubliez pas le reste !

Pour conclure, je dirais que ces 5 clés sont la garantie d’une perte de poids durable et saine. Cependant, n’oubliez pas le reste ! L’alimentation s’inscrit dans un contexte, tous les éléments sont à harmoniser pour aboutir à ce que l’on appelle une bonne hygiène de vie. Pour pérenniser les résultats il faut aussi prendre en compte l’activité physique, la qualité du sommeil, la gestion du stress, l’épanouissement personnel et professionnel, etc. Tout est question d’équilibre !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.