Ayurveda : Quand l’alimentation est médecine

Ayurveda

A l’heure où nous vivons de plus en plus rapidement, stressés, happés par nos obligations et par la société de consommation, il est intéressant de se détacher quelques instants de nos croyances pour s’apercevoir que la médecine à l’autre bout du monde a beaucoup à nous apprendre. L’Ayurveda, médecine Indienne de plus de 5000 ans, avait étonnamment anticipé nos besoins actuels et nous livre de précieux conseils sur l’alimentation. Dans cet article, nous partons à la découverte de cette médecine holistique ancestrale et plus précisément de l’alimentation ayurvédique.

Ayurveda : Qu’est ce que c’est ?

L’Ayurveda, littéralement « science de la vie » est la médecine holistique Indienne. C’est aussi une philosophie en plus d’être la plus vieille médecine du monde. L’Ayurveda a plus de 5000 ans et est reconnue par l’OMS comme étant un véritable système de médecine traditionnelle.

L’Ayurveda ne vise pas seulement à soigner la maladie contrairement à la médecine occidentale, mais l’Homme dans son intégralité. En effet, pour l’Ayurveda la maladie est le signe d’un déséquilibre profond et latent entre le corps, les émotions, les sens et l’esprit.

En Ayurveda, il y a une grande considération pour le caractère unique de chacun et le terrain est étudié méticuleusement pour proposer une méthode de soin adaptée à la personne.

Aujourd’hui, l’Ayurveda est très à la mode, sans doute grâce à une volonté de plus en plus forte de prendre soin de soi et de revenir à des médecines préventives moins conventionnelles. Et pour cause, l’Ayurveda englobe beaucoup de techniques visant à l’harmonie : yoga, méditation, massages, relaxation, phytothérapie, etc.

Si je vous parle de l’Ayurveda aujourd’hui, c’est surtout parce que cette science de la vie a compris bien avant nous que l’alimentation représente une thérapie puissante et efficace pour l’Homme. En effet, l’alimentation ayurvédique est le pilier de l’Ayurveda. Le socle qui permet la cohérence de tout le reste.

Pour comprendre un peu mieux ce que nous enseigne l’alimentation ayurvédique, il est important de connaître le grand principe des Doshas.

 

Ayurveda

 

Ayurveda : Les grands principes

Les Doshas

Les Doshas en Ayurveda sont une véritable théorie des énergies vitales. Je m’explique.

Pour l’Ayurveda toute chose est composée de 5 grands éléments qui sont le Feu, la Terre, l’Eau, l’Air et l’Ether. Chaque élément est présent en proportion plus ou moins importante en tout. Et il en va de même pour l’Homme.

Chacun de nous est composé des cinq éléments, plus ou moins, selon le contexte, nos réactions et selon notre tempérament qui nous est propre.

Il faut savoir que la proportion des 5 éléments est constamment en mouvance et en interaction. Mais pour autant, nous avons tous un élément qui nous caractérise plus que les autres.

Les Doshas sont les forces vitales en Ayurveda, Chaque Dosha est une combinaison des 5 grands éléments dont l’un prédomine. On compte 3 Doshas :

  • Vata : C’est l’air et l’éther. Vata est ce qui est sec, léger, froid, immobile et clair. Un individu Vata est frileux, de faible poids, au sommeil agité et léger et à la créativité développée.
  • Pitta : C’est le feu. Pitta est ce qui est chaud, huileux, liquide et mobile. L’individu Pitta a un corps plutôt fort et musclé, un débit de parole maîtrisé, il a souvent chaud et cet excès de chaleur se manifeste par des problèmes de peau ou digestifs (ulcères, etc.).
  • Kapha : C’est la Terre et l’Eau. Kapha est l’équilibre, la longévité, la constance, la fermeté, la lourdeur, la douceur, le froid et l’humidité. L’individu Kapha a un sommeil lourd et profond, une corpulence forte, un esprit calme et un débit de parole lent.

Cette liste de caractéristiques est bien évidemment simplifiée mais a pour objectif de vous permettre de comprendre le principe dans ses grandes lignes.

Chaque individu a donc les 3 Doshas en lui mais un prédominant. On dira donc qu’il est plutôt Vata ou plutôt Kapha, etc.

Le but de l’Ayurveda est d’identifier le Dosha qui s’exprime davantage que les autres pour le contrebalancer et l’apaiser. On cherche toujours à tendre vers l’équilibre parfait entre ces trois énergies vitales.

 

Agni

En Ayurveda, la digestion est tout. Elle est la clé de l’harmonie et de la santé. Et c’est Agni, le feu, qui est l’élément de transformation qui nous permet de tout digérer (nourriture, émotions, pensées, etc.).

Pour qu’Agni ait une efficacité optimale, les 5 grands éléments doivent être en proportions parfaites. D’où l’intérêt d’équilibrer les Doshas et de bien connaître celui qui prédomine.

C’est la combinaison de ces grands principes qui explique que nous sommes tous unique et que l’alimentation ayurvédique doit être adaptée selon le Dosha qui prédomine. C’est en fait toujours le principe des opposés qui dicte la règle à suivre. Pour atténuer le froid on misera sur le chaud.

Par exemple, une personne Kapha (ce qui est lent, lourd, etc.) aura une digestion très caractéristique avec une tendance à se sentir lourd et un transit plutôt lent. En ayant une alimentation non adaptée, le risque est d’étouffer l’Agni. Il faudra alors se tourner vers des aliments plutôt légers, secs, frais et chauds. Puis éviter les aliments lourds, froids et humides.

En théorie, l’Ayurveda est une vaste science qui s’appuie sur la connaissance parfaite du terrain individuel pour proposer une alimentation ayurvédique  sur mesure. Et cela permet aussi de prendre conscience que nos croyances alimentaires d’aujourd’hui peuvent ne pas être adaptées à tous.

En pratique, il y a des moyens simples d’intégrer un peu de cette science à notre quotidien en mettant en pratique quelques principes simples de l’alimentation ayurvédique.

 

Ayurveda

 

Alimentation ayurvédique : Comment l’intégrer au quotidien ?

L’Ayurveda nous livre une très vaste quantité de connaissances et ça peut peut-être vous sembler ingérable au quotidien. Peut être trop loin de vos habitudes et de vos croyances. Car ne nous mentons pas, au quotidien même si nous essayons tous de faire au mieux, nous avons besoin de conseils simples à mettre en pratique.

J’ai donc sélectionné pour vous 6 conseils faciles à mettre en place et qui vous permettront d’intégrer l’alimentation ayurvédique au quotidien :

Ne pas manger ou boire trop froid

Si vous avez lu les quelques lignes précédentes, vous avez peut-être deviné que les boissons glacées ou les aliments trop froids ont un impact néfaste direct sur la digestion. Plus particulièrement, sur Agni, le feu digestif. L’Ayurveda recommande de consommer des boissons à température ambiante ou tièdes pour ne pas brusquer la digestion. Si manger trop froid provoque chez vous des douleurs au ventre ou des ballonnements, c’est peut-être une piste.

Ecouter le corps et l’esprit pour adapter l’alimentation

L’Ayurveda repose sur la connaissance de soi et ce principe vaut aussi pour l’alimentation. S’arrêter de manger quand on en a assez, manger léger lorsque l’on se sent lourd (de corps et d’esprit) ou encore manger froid lorsque l’on a trop chaud. Certains diront du bon sens, mais il est important de mesurer l’impact réel de ces facteurs sur notre digestion.

Laisser 3 à 4h passées entre chaque prise alimentaire

Encore une fois, cela peut varier d’un individu à l’autre. En règle générale, l’Ayurveda préconise de laisser passer quelques heures entre les repas pour désengorger le système digestif et ne pas saturer les organes de travail. Au risque d’étouffer le feu digestif et d’observer des troubles digestifs.

Attention aux émotions

On recommande en alimentation ayurvédique de prêter attention au contexte des repas. Les repas doivent être pris dans une ambiance calme et détendue, sans source de distraction. Pourquoi ? Parce que si l’énergie du corps est occupée ailleurs, elle n’est plus disponible pour la digestion. De même, il faut éviter de manger lorsque nous ressentons des émotions négatives. Avez-vous déjà eu mal au ventre après vous être disputé à table ?

Miser sur le repas du midi et ne pas manger juste avant d’aller se coucher

En Ayurveda, on considère que le feu digestif est à son maximum au moment du repas du midi et qu’il se réveille tout juste le matin. En occident, on pense plutôt qu’il faut manger comme un roi le matin. Chacun est libre de penser ce qu’il veut, cependant vous pouvez toujours essayer de modifier légèrement votre alimentation si vous avez une sensation de lourdeur dans la journée.

Utiliser les épices

Dans l’alimentation ayurvédique, les épices ont une place toute particulière. Et pour cause, elles permettent de raviver Agni, le feu digestif et de stimuler la digestion. N’hésitez pas à ajouter et à varier les épices dans vos plats. Je vous recommande le gingembre, le curcuma, la cardamome et le cumin. Ces épices ont un rôle intéressant dans la régulation de la digestion et l’apaisement des troubles digestifs.

 

En conclusion, l’Ayurveda est une médecine holistique qui n’a plus à faire ses preuves. Et même si les grands principes peuvent paraître compliqués il est intéressant de s’en inspirer. Pour l’Ayurveda, chaque être est unique dans sa constitution et dans son esprit et l’alimentation ayurvédique est une clé pour vivre en harmonie. Et même si notre mode de vie nous impose ses contraintes, il y a quelques astuces qui permettent d’intégrer l’alimentation ayurvédique à son quotidien.

 

Pour faire le test de constitution et déterminer votre Dosha c’est par ici

Pour plus de conseils pour faire le plein de nutriments découvrez cet article !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *