Suivre le régime cétogène, une bonne idée ?

suivre le régime cétogène

Manger plus de graisses pour se soigner et perdre du poids ? Avouons que suivre le régime cétogène (dit régime Kéto), c’est un peu aller à contre courant. Et pourtant, on en entend beaucoup parler ces derniers temps. Les recommandations nutritionnelles actuelles recommandent de consommer une majorité de glucides, un peu de lipides et un peu de protéines. Le régime cétogène vient bouleverser les codes en proposant une alimentation majoritairement à base de graisses et en bannissant les glucides pour mettre l’organisme en situation de cétogenèse. Les avantages sont nombreux et les résultats assez étonnants. Pourquoi et comment suivre le régime cétogène ? Quelques éléments de réponse dans cet article !

 

Le régime cétogène, c’est quoi ?

Le régime cétogène consiste à réduire au maximum les apports en glucides et en sucres, et à consommer davantage de lipides et de protéines. Ce régime va à l’encontre de tout ce que l’on a pensé être fondé pendant des années en matière de nutrition.

Alors que les politiques de santé publique recommandent de consommer 50% de glucides, 35 à 40% de lipides et 10 à 15% de protéines, le régime cétogène vient redistribuer les cartes et inverser la tendance. Suivre le régime cétogène c’est, en effet, manger 2 à 10% de glucides, 80 à 90% de lipides et 8 à 12% de protéines (tout dépend de la méthode choisie). Fascinant. L’objectif est de pousser l’organisme à tirer son énergie des graisses et non plus des glucides. Pour cela, il faut provoquer la cétose.

 

suivre le régime cétogène

 

Qu’est-ce que la cétose ?

La cétose est très souvent associée à un état de nutrition ou de maladie avancé. Pourtant, c’est une voie métabolique qui pourrait nous réserver bien des surprises (et des bonnes !)

L’organisme utilise préférentiellement les glucides pour subvenir à ses besoins en énergie. Lorsque l’on arrête de l’alimenter en glucose, l’organisme va alors mettre en route une autre voie d’urgence pour aller trouver l’énergie nécessaire à son fonctionnement : la cétogenèse. Les organes gluco-dépendants vont donc tirer leur énergie des graisses via les corps cétoniques. Il faut au minimum 72h pour que l’organisme active pleinement cette voie de production d’énergie.

Les cétones ainsi produits sont le carburant idéal pour notre corps, ils ont de nombreux avantages.

Ils permettent en effet de :

  • Produire de l’énergie plus stable et moins nocive que le glucose
  • Echapper aux effets pervers de la production d’insuline et des variations de glycémie
  • Ralentir le vieillissement cellulaire
  • Préserver un organisme sain
  • Prévenir et réduire considérablement l’inflammation
  • Eviter un excès de tissu adipeux (nous l’avions vu, ce sont les sucres qui sont stockés sous forme de triglycérides) et maintenir un taux de masse grasse physiologiquement idéal
  • Augmenter le niveau d’énergie et la performance sur le long terme
  • Accroître significativement la vitalité
  • Réduire l’oxydation cellulaire et la production de radicaux libres, etc.

 

Atouts du régime cétogène

Suivre le régime cétogène, permet de bénéficier des atouts du jeûne sans vraiment le pratiquer. En effet, la cétogenèse est aussi la voie activée lors du jeûne. Le régime cétogène a, en fait, plus de 100 ans et est utilisé depuis des décennies pour traiter l’épilepsie (les crises pourraient être réduites de 40% grâce à la cétose). Fort de ce succès thérapeutique, la médecine utilise également le régime cétogène dans le traitement du cancer (les cellules cancéreuses se nourrissent de glucose), de l’autisme, de l’AVC, de certaines maladies inflammatoires chroniques, etc.

Au delà de l’utilisation thérapeutique, le régime cétogène permettrait une perte de poids supérieure aux régimes classiques, et plus durable en s’attaquant directement aux stocks de l’organisme. Suivre le régime cétonique permet aussi d’améliorer la sensibilité à l’insuline, de prévenir la survenue du diabète de type 2 et de protéger le cerveau des maladies neurodégénératives.

Chez le sportif, suivre le régime cétogène permettrait de mieux réguler l’utilisation des substrats énergétiques par le muscle et donc d’améliorer la performance. A condition que le régime soit bien conduit. Les récentes découvertes en la matière ont lancé un pavé dans la mare, étant donné que la nutrition sportive a longtemps été basée sur l’apport en glucides.

 

suivre le régime cétogène

 

Suivre le régime cétogène, que manger ?

Suivre le régime cétogène, à la différence du jeûne, c’est maintenir un apport énergétique quotidien suffisant pour couvrir les besoins de l’organisme. Malgré cela, suivre le régime cétogène est une vraie petite révolution dans l’assiette. Il faut accepter de revoir complètement sa manière de manger.

Les graisses sont donc majoritaires dans l’alimentation et doivent avoir leur place en quantité à chaque repas. On recommande de se tourner vers des graisses de qualité et riches en Oméga-3 et graisses mono insaturées : poissons gras, huile de choix, oléagineux. Pour choisir les bonnes sources de graisses, rendez-vous juste ICI.

Pour ce qui est des protéines, le régime cétogène ne change pas grand chose. Il faut en intégrer à chaque repas sous forme animale ou végétale en variant les sources pour favoriser un bon équilibre.

Pour suivre le régime cétogène, il faut limiter les fruits et consommer des légumes peu sucrés qui représentent la quasi totalité de l’apport en glucides (avec le lactose).

 

Pour vous aider à y voir plus clair voici un tableau des aliments à consommer et des aliments à éviter dans le cadre du régime cétogène.

 

Aliments à consommer dans le régime cétogène

Aliments à éviter dans le régime cétogène

Fromages

Crème

Lait et crème de coco ou d’oléagineux non sucrées

Huiles végétales (lin, colza et olive surtout)

Beurre

Purées d’oléagineux

Amandes, Noisettes, Noix, Cacahuètes

Avocat

Olives

Poissons gras (sardines, maquereau, saumon, etc.) et Poissons blancs

Farines et poudres d’amande et de coco

Volailles et Viandes

Soja, tofu et seitan

Légumes

Fruits peu sucrés

Sucre blanc, roux, cassonade

Miel, confitures, pâte à tartiner

Sodas et autres boissons sucrées

Alcool

Pain

Pâtes, riz, couscous, pommes de terre

Biscuits

Pâtisseries

Viennoiseries

Gâteaux, bonbons et céréales

Tous les produits élaborés à base de farine

Légumineuses

Fruits sucrés

Légumes trop « sucrés » (carotte, betterave, etc.)

Plats préparés

Préparations industrielles

Fast-food, pizzas, etc.

 

suivre le régime cétogène

 

Suivre le régime cétogène, bonne ou mauvaise idée ?

  • En cas de pathologie particulière (cancer, maladies inflammatoires, épilepsie, etc.), suivre le régime cétogène est à mon sens très intéressant. Pour toutes les raisons décrites précédemment, il peut apporter un réel avantage dans le processus thérapeutique ou en prévention. En revanche, il doit être bien conduit et encadré par un professionnel de la nutrition pour obtenir les effets escomptés.
  • S’il y a une volonté de perte de poids, pourquoi pas. Surtout si la perte de poids doit être importante ou si des problèmes de santé sont associés au surpoids. Dans le cas de perte de poids inférieures à 10 kg (voire 15) je ne recommande pas de suivre le régime cétogène. Dans ces cas précis, je pencherai plutôt pour une alimentation équilibrée, variée et encadrée par un professionnel de santé. Le régime « low carb » classique permet aussi d’obtenir de bons résultats sur le long terme. Il n’y a alors pas d’élévation importante de cétones dans le sang mais cela permet de profiter de nombreux avantages qu’apporte aussi le régime cétogène, avec moins de contraintes.
  • Chez le sportif ou pour regagner vitalité et énergie, suivre le régime cétogène peut être une bonne chose. Cependant, et en raison du caractère contraignent du régime cétogène, j’aurai plus tendance à recommander la pratique du jeûne intermittent qui apporte de nombreux bienfaits similaires au régime cétogène. Le jeûne intermittent est cependant beaucoup moins difficile à suivre sur le long terme. De plus, chez le sportif, un régime cétogène mal encadré ou de manière trop « laxiste » peut s’avérer être une vraie catastrophe pour l’organisme.

 

En conclusion,

Le régime cétogène (dit Keto) est loin d’être une simple tendance. Utilisé depuis des dizaines d’années à des fins thérapeutiques, il offre de très nombreux bienfaits à l’organisme. En conséquences, il a vu son champs d’action élargi ces dernières années : en prévention, chez le sportif, pour perdre du poids, etc. Enfin, si suivre le régime cétogène peut être un vrai atout santé, il est indispensable que ce dernier soit encadré par des professionnels de santé et utilisé dans de bons contextes pour offrir un maximum de bénéfices.

2 réponses
  1. Manon
    Manon dit :

    Bonjour !
    Où peut-on trouver des témoignages de personnes souffrant de maladie chronique sur qui ce régime alimentaire a eu un impact intéressant ? Je souffre de douleurs inflammatoires chroniques depuis 2 ans, et à 26 ans je suis prête à essayer pas mal de choses. L’alimentation avec équilibre acido basique n’a rien changé, et ce régime Kéto m’a l’air prometteur…
    Merci ! Manon.

  2. Léa Zubiria
    Léa Zubiria dit :

    Bonjour Manon,

    Voici un site internet intéressant sur lequel vous pourrez, je l’espère, trouver des réponses à vos questions :
    forum-cetogene.com

    Je vous souhaite de trouver rapidement la solution à vos problèmes de santé.

    Bon courage à vous,

    Léa

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.