Manger du poisson : un bon geste pour la santé ?

manger du poisson

En France, nous consommons en moyenne 35 kg de poisson par an et par personne. Cette consommation ne cesse d’augmenter, nous pourrions faire encore mieux ! Alors que les professionnels de santé continuent de suggérer une diminution de la consommation de viande rouge, manger du poisson serait une excellente alternative. Dans cet article découvrez 7 bonnes raisons de manger du poisson. Je vous explique aussi comment le choisir et le cuisiner.

 

7 bonnes raisons de manger du poisson

Manger du poisson a de très nombreux avantages santé, dont voici les principales :

 

Le poisson, une source inestimable d’oméga-3

Selon l’espèce, un morceau de poisson contient plus ou moins de graisses. On les classe d’ailleurs en 3 catégories : les poissons maigres, les poissons mi-gras et les poissons gras. Les poissons gras ou mi-gras contiennent des taux intéressants de graisses polyinsaturées et essentielles, les Oméga-3. Les Oméga-3, et notamment l’EPA et le DHA, sont de vrais alliés pour notre santé. En effet, ils protègent le cœur et le cerveau, sont anti-inflammatoires et participent au bon fonctionnement de tout l’organisme.  Contrairement aux poissons, les viandes sont en majorité riches en acides gras saturés qui sont à limiter pour rester en bonne santé. Les poissons les plus riches en Oméga-3 sont le saumon, le maquereau, la sardine, le hareng et le thon.

 

Richesse en protéines

Manger du poisson apporte autant de protéines que manger de la viande. En effet, le poisson contient en moyenne 20 g de protéines pour 100 g. Le thon contient même jusqu’à 30g de protéines. Au niveau de la nature de ces protéines, il est important de noter que les poissons contiennent autant d’acides aminés essentiels que la viande, il n’y a donc aucune raison de s’en priver !

 

Poisson et vitamine D

La vitamine D, liposoluble, se trouve emprisonnée dans la graisse des poissons. En d’autres termes, plus nous consommons de poissons gras et plus nous avons de chances d’en profiter. D’ailleurs, le poisson gras est la seule vraie source de vitamine D alimentaire naturelle. Elle est en générale ajoutée ou présente en quantité négligeable dans les autres aliments. Rappelons que le vitamine D est essentielle à la fixation du calcium dans l’organisme et qu’elle prévient certaines maladies telles que l’ostéoporose et certains cancers digestifs. À défaut ou en complément d’une exposition suffisante au soleil : mangez du poisson !

 

manger-du-poisson

 

Des oligoéléments intéressants

Les poissons ; crustacés et fruits de mer sont incroyablement riches en certains oligoéléments parfois si difficiles à trouver même avec une alimentation équilibrée. Par exemple l’iode, le sélénium, le cuivre, le cobalt ou encore le chrome se retrouvent en quantité non négligeable dans les produits de la mer. Tous ces oligo éléments participent au bon fonctionnement de l’organisme et boostent nos défenses immunitaires. Avant de penser à une quelconque supplémentation en micro nutriments, assurez vous de manger du poisson en quantité adéquate !

 

Les nombreux bienfaits avérés du poisson sur le cœur et le cerveau

De par sa teneur en Oméga-3, en protéines et en micro nutriments, le poisson protège les systèmes nerveux et cardiovasculaires. Manger du poisson contribuerait à diminuer nettement la mortalité liée aux maladies cardiovasculaires, chez les personnes ayant déjà subi un accident cardiaque ou en prévention. L’explication est simple, les Oméga-3 ont une action fluidifiante sur le sang et empêche la formation de caillots et de plaques d’athérosclérose, entre autres. Notre cerveau est composé, quant à lui, en majorité de graisses insaturées. Il a été démontré qu’une consommation élevée de poisson peut contribuer à prévenir les maladies neurodégénératives et les troubles de l’humeur. Décidemment, le poisson a tout bon !

 

Manger du poisson pour garder la ligne

De par sa forte teneur en protéines et en bonnes graisses, le poisson est un aliment minceur par excellence. Et même les poissons les plus gras tels que le saumon ou encore le maquereau ne nuiraient en rien à la perte de poids. Les graisses insaturées ne sont pas métabolisées de la même manière que les graisses trans et saturées. Du côté des poissons les plus maigres (bar, cabillaud, daurade, lieu, truite), on est en général en dessous de 100 kcal pour 100 g. Cette faible teneur en calorie fait du poisson un aliment de choix lorsqu’il s’agit de prendre soin de sa ligne sans avoir à tout calculer.

 

Une alternative bon marché à la viande

En matière de poisson, il y en a pour toutes les bourses ! Si certaines espèces sont assez luxueuses, d’autres sont relativement bon marché. C’est le cas du lieu noir, du maquereau ou encore de la truite. Manger du poisson peut même être beaucoup plus économique que de manger de la viande à consommation équivalente. L’important est de se tourner vers des poissons parfois moins connus mais tout aussi savoureux et simple à cuisiner.

 

manger-du-poisson

 

Manger du poisson oui … Mais attention aux polluants et aux métaux lourds !

Le principal problème avec le poisson, c’est l’exposition aux polluants et métaux lourds tels que le PCB, le méthyl-mercure ou encore les dioxines. Si vous mangez du poisson en quantité suffisante, vous aurez de grandes chances d’en tirer des avantages. Cependant, faites attention à ne pas être surexposé à ces substances toxiques. Pour cela, voici mes quelques conseils !

Pour les éviter, on recommande d’éviter de consommer les gros poissons. En mangeant les plus petits ils accumulent tous les toxiques. C’est le cas pour le requin, le thon rouge, etc.

On recommande aussi d’éviter la consommation de poisson d’eau douce dits bio-accumulateurs : la carpe, le silure, l’anguille, etc. D’une manière générale, choisissez des poissons frais, issus de zone d’élevage contrôlées et autorisées.

Enfin, on conseille également une cuisson à cœur du poisson, ou une surgélation préalable pour les poissons consommés crus s’ils ne sont pas extra-frais. En faisant comme ça, vous réduirez considérablement le risque de contamination par des polluants ou des pathogènes.

 

À quelle fréquence faut-il manger du poisson ?

Je recommande de consommer du poisson 2 à 3 fois par semaine. Dont une fois du poisson gras. Au delà, il existe malheureusement un risque d’exposition aux polluants. En deçà, le risque est de passer à côté de tous les avantages santé du poisson. Le mieux reste aussi de varier les espèces et les modes de consommation pour pouvoir profiter de l’ensemble des avantages du poisson.

 

Comment cuisiner et manger du poisson ?

 

manger-du-poisson

 

  • Cru, en sashimi ou en tartare
  • En papillote avec des légumes, des fines herbes, des épices et/ou du citron
  • Manger du poisson grillé au barbecue en brochettes ou en filets pour changer des éternelles saucisses, merguez et brochettes de viande
  • Ceviche : plat originaire d’Amérique du sud en plein essor, le ceviche consiste en une cuisson du poisson blanc ou de crustacés par le jus de citron dans lequel ils sont marinés. On l’accomode souvent d’herbes, d’oignons et de tomates.
  • Dans des plats pour remplacer la viande. Faites appel à votre imagination pour réaliser de délicieux plats à base de poisson : lasagnes, hachis parmentier, tajine, pâtes, etc.
  • Pané au four. Il suffit de réaliser une panure à base d’amande, de pistache ou encore de noisettes. Et de préférer la cuisson au four plutôt que la friture. Une super idée pour faire aimer le poisson des petits comme des grands !

 

En conclusion, manger du poisson est un moyen formidable de faire le plein de bonnes graisses, de protéines et d’oligo éléments nécessaires à l’organisme. Cependant, pour éviter la surexposition aux polluants et autres substances toxiques il est nécessaire de bien choisir son poisson et de respecter quelques règles simples. Enfin, côté cuisine, le poisson offre une infinité de possibilités et n’a absolument rien à envier à la viande ! Il suffit de laisser parler son imagination.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.