intolérances alimentaires et santé : vrai danger ?

intolérances alimentaires et santé

Qui n’a jamais entendu parler du lien entre intolérances alimentaires et santé ? Simple effet de mode pour certains, véritable cauchemar à vivre pour d’autres, source de doute pour la plupart, l’intolérance alimentaire concerne beaucoup plus de monde qu’il n’y paraît dans les pays développés. Et si je vous disais qu’en plus d’être fréquente, elle nous mettait directement en danger… ?  Aujourd’hui, dans cet article, je vous explique pourquoi certaines intolérances nous mettent en danger. Mais aussi quelles sont les réelles incidences de l’intolérance sur l’organisme, le poids et le cerveau.

 

De l’intolérance alimentaire à l’inflammation chronique

 

intolérances alimentaires et santé

 

Pour bien comprendre le lien entre intolérances alimentaires et santé, voyons ce qu’il se produit à l’ingestion d’un aliment. Il faut d’abord comprendre que chaque aliment est un corps étranger pour l’organisme. Lorsqu’il est ingéré, un aliment est alors systématiquement passé au crible.

On parle d’intolérance ou d’hypersensibilité alimentaire lorsque le test n’est pas vraiment concluant. L’ingestion de l’aliment déclenche des réactions de l’organisme dirigées contre des substances issues de la digestion. Sans pour autant que le systéme immunitaire intervienne.

Ces réactions donnent lieu à une inflammation de la muqueuse intestinale, qui est alors lésée et fragilisée. Chez les personnes souffrant d’hypersensibilité alimentaire, l’ingestion de l’aliment en cause déclenche des réactions désagréables et symptomatiques (gazs, ballonements, fatigue, nausées, etc.). On assiste alors à divers phénomènes : malabsorption, fermentation de molécules dans l’intestin, trouble de la perméabilité intestinale, etc.

L’inflammation appelant l’inflammation, le phénomène s’étend et devient chronique : on parle d’inflammation chronique ! Or on sait désormais qu’un terrain inflammatoire chronique est le siège favori des maladies de civilisations et : cancers, maladies cardiovasculaires, maladies inflammatoires chroniques digestives ou cutanées, diabète, etc.

C’est ainsi que qu’intolérances alimentaires et santé sont liées. Et que l’organisme est mis à rude épreuve et exposé à de nombreux dangers. Mais ce n’est pas tout !

 

Intolérances alimentaires et santé : quel impact sur le poids ?

 

intolérances alimentaires et santé

 

Si je vous disais que vos quelques kilos récalcitrants pouvaient être directement liés à l’intolérance alimentaire ? Une fois de plus, tout est question…  D’inflammation !

L’inflammation chronique de l’intestin modifie complètement la barrière intestinale et sa perméabilité. En fin de compte, c’est tout le métabolisme qui se retrouve complètement chamboulé. Entre phénomènes de malabsorption, libération anarchique d’hormones et phénomènes compensatoires de rétention d’eau, l’incidence sur le poids est presque inévitable ! Le pire dans cette histoire ? Le lien n’est pas souvent établi en premier lieu, les kilos s’installent et l’organisme se retrouve dans une impasse dont il est très difficile de sortir.

C’est pourquoi, et même s’il n’est pas évident de faire le lien, la relation toxique entre intolérances alimentaires et santé peut aussi déborder et s’étendre à des degrés plus « esthétiques ».

Pas facile alors de faire la part des choses entre prise de poids émotionnelle, liée à l’intolérance ou encore à l’excès alimentaire. D’autant que l’industrie a profondément bouleversé notre manière de manger mais aussi la nature même de notre alimentation. En plus des nombreux aliments transformés qui ont envahi notre alimentation quotidienne, il faut faire face à une structure des aliments en pleine mutation. Parce que non, le gluten n’a pas toujours été si difficile à toléré pour l’organisme. Il en va de même pour le lait, pour la viande, et pour un tas d’autres aliments mis en cause aujourd’hui dans le développement des intolérances alimentaires.

Il est, de ce fait, plus que jamais nécessaire d’apprendre à écouter son propre corps et à faire confiance aux signaux qu’il envoie quotidiennement. D’autant que vous n’êtes pas au bout de vos surprises : il existe encore un lien très très important entre intolérances alimentaires et santé. Avez-vous pensé à votre cerveau ?

 

Et si l’intolérance alimentaire impactait aussi notre état d’esprit ? 

 

intolérances alimentaires et santé

 

À moyen terme, l’intolérance alimentaire conduit à des phénomènes qui dépassent le simple champ du symptomatique. Autrement dit, les liens entre intolérances alimentaires et santé couvrent un rayon bien plus vaste qu’il n’y paraît. Les aliments ne remplissent plus leur rôle premier : au lieu de fournir de l’énergie, ils fatiguent le système digestif.

Peu à peu, s’installent fatigue chronique et lassitude. Cette lassitude fait aussi suite à l’accumulation de symptômes jusqu’ici banalisés (douleurs chroniques, migraines, ballonnements, mal-être quotidien, etc.).

Nous savons désormais que le cerveau communique directement avec l’intestin qui abrite une quantité incroyable de neurotransmetteurs. Ainsi, la dégradation de la flore intestinale induite par l’intolérance alimentaire vient perturber directement ces échanges. On sait par exemple, que l’intestin en mauvaise santé influence la libération de sérotonine, hormone du bonheur.   En conséquence, l’intolérance alimentaire pourrait dans certains cas être responsable de compulsions alimentaires. Mais aussi de déprimes, troubles de l’humeur et autres phénomènes dépressifs.

 

Tous ces liens semblent parfois incroyables pour certains. Pourtant, ils sont bel et bien réels. Il suffit de bien comprendre le fonctionnement du corps humain pour s’en apercevoir. Si cet article fait écho à votre vécu, n’hésitez pas à vous interroger plus précisément sur votre alimentation et ses impacts potentiels sur vos difficultés actuelles. Le lien entre intolérances alimentaires et santé n’est pas systématiquement fait par le corps médical. Cependant, il s’agit d’une relation désormais admise et de mieux en mieux comprise et entendue.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.